banner cimagine.jpg

riv bon

Mathieu Wyttenbach et la voiture interdite en Suisse

C'est du côté de Couvet que nous sommes partis, à la rencontre d'un certain Mathieu que nous connaissons comme navigateur mais qui, cette année, a décidé de changer de siège. Mathieu Wyttenbach sera pilote cette saison, mais même si tout avait bien débuté du côté de sa préparation avec l'acquisition d'une voiture durant l'intersaison, le neuchâtelois se heurte à quelques difficultés administratives et techniques. Nous l'avons rencontré.

Mathieu on t’a surtout vu derrière le cahier de notes. Mais il y aura du changement pour cette saison 2018 n’est-ce pas ?
Oui c’est vrai. Je suis copilote depuis 2007. Un peu dans l’ombre du coup, mais ça ne me dérange pas. J’adore le job de navigateur que ce soit pour des pilotes aguerris ou des débutants, le stress positif me motive à fond. L’envie d’être pilote est arrivée surtout en regardant les autres rouler sur le bord des routes en tant que spectateur. Je crois que quand je ne roule pas, je ne loupe pas un rallye.

Pourquoi vouloir tenter l’expérience du baquet de gauche plutôt que de continuer à être copilote ?
J’ai envie de rouler depuis un moment. C’est en voyant d’autres équipages que je me suis dit « pourquoi pas moi ? ». Et puis il faut dire que quand on a goûté au rallye, il est difficile de revenir en slalom ou en course de côte. L’osmose « pilote –copilote » est primordiale pour moi, et j’adore ça ! Du coup voici la raison pour laquelle je serai pilote en rallye cette saison....

Tu as d’ailleurs acquis une voiture durant l’intersaison… Peux-tu nous en dire plus ?
Euh… c’est la question qui fâche là ! (rires) Des idées, j’en avais plein et j’avais surtout un beau programme pour 2018. Un programme réfléchi et budgété pour ne pas être stressé financièrement, des sponsors derrière nous mais malgré moi, me voilà de retour à la case départ.

28336272 822719717915191 5507250839180083480 o

C’est-à-dire ?
Comme certains le savent, j’ai fait l’acquisition d’une superbe Renault Clio Gr.A que j’ai améliorée et dans laquelle j’ai investi beaucoup de temps et d’argent. Avant l’achat de l’auto, j’étais au courant que l’homologation finissait fin 2017 mais je pensais que les instances du sport auto en Suisse allaient prolonger ce véhicule, comme d’autres d’ailleurs… Mais il n’en n’est rien. Mon auto n’est donc ni en ISA ni en VHC … donc, en clair, avec cette voiture, on ne peut plus rouler en Suisse, mais on peut rouler en France avec ma licence suisse… cherchez l’erreur ?!
Je ne veux pas polémiquer sur cette décision et je sais combien il est facile de dire ‘’moi j’aurais fait ceci, cela …‘’ mais aujourd’hui il faut se poser les bonnes questions en Championnat Suisse des Rallyes. Quels avantages à interdire ce genre d’auto de rouler ? Ces voitures dites anciennes rentrent tout à fait dans les normes de sécurité d’aujourd’hui. Aujourd'hui, nous sommes plusieurs à avoir cette voiture dans le garage et souhaiterions rouler avec, mais malheureusement ce n'est, à l'heure actuelle, pas possible. Pour tout vous dire - et je terminerais là-dessus - j’ai l’ennui du temps des assistances qu’on pourrait qualifier de ‘’pain fromage’’ où les équipages s’entraidaient et partageaient leur passion avec la rage de rouler mais surtout de vivre un moment privilégié qu’est le rallye. Aujourd’hui, pour se battre il faut louer ou acquérir des autos onéreuses à rouler, mais comme nous sommes plus que motivés avec mon navigateur Michael Volluz, nous allons nous donner les moyens d’y arriver.
Nous avons d’ailleurs mis sur pied une vente d’absinthe que je distille moi-même dans le cadre de ma deuxième société. Cette petite bouteille sponsoring nous permettra d’arriver à financer une partie de la saison. Ne vous gênez pas de nous en commander au prix de 60.-/ bouteille pour un produit haut de gamme.

Et si aucune solution n’est entrevue du côté de la Clio ?
Nous avons pris la décision de demander plusieurs offres de location avec différentes autos. Nous aimerions faire le Critérium, le Chablais et le Valais. Mais nous avons tout de même fait des essais avec la Gr.A (à découvrir sur notre page Facebook) car nous espérons très clairement une décision favorable de dernière minute de la part des instances du sport auto en Suisse. Nous sommes aussi en train de regarder côté français car la Clio GrA est éligible en France et ce, pour une durée indéterminée.

28165000 822720584581771 6707971178872102180 o

A tes côtés, on l’a dit, ce sera Michaël Volluz, ex-champion suisse rallye junior. Est-ce un ami de longue date ? Comment vous connaissez-vous ?

C’est un hasard, et le hasard fait bien les choses. Je me suis approché de Michael au Rallye du Valais car mon copilote prévu pour 2018 a été accidenté et ne sera pas remis pour cette année, alors c’est vous dire si notre relation est toute fraiche J Je suis allé à la chasse au navigo et je me suis approché de lui car j’avais entendu du positif sur lui , dans sa façon d’être et de naviguer. Je vous dirai si c’est vraiment le cas le premier soir du Critérium (rires). Plus sérieusement, je lui ai exposé mon projet et nous nous sommes rencontrés à plusieurs reprises, malgré les kilomètres et la différence d’âge avec Michael, ça passe bien !

28234859 822720447915118 3648952953097265733 o

Si je te demande ton meilleur souvenir en rallye, ce serait lequel ?
Oh ! Il y en a plein … Mais sans doute notre premier rallye, le Crité avec Mathias Rossetti et une vielle Citroen C2 Challenge à boite manuelle. Nous signons des supers temps dans Villars –Reclère grâce à une osmose parfaite dans l’habitacle et finissons 22e et 4e de classe en étant partis 52ème.

La voiture qui te fait rêver et pourquoi ?
Vous l’aurez compris, c’est la Clio Gr.A , Je me souviens de 2006 quand j’ai fait commissaire au Critérium et que Cominelli –Pianca sont passés avec l’Orange Car … ça met tout le monde d’accord … sans oublier Gillet –Helfer dans la même auto au RIV … c’est la voiture des débuts de Grég Hotz ,mais c’est aussi Jean Ragnotti avec des passages et des images d’archives incroyables ,ce sont aussi les premiers développements de Bugalski avec la boite dite séquentielle … Ce sont toutes ces personnes et cette auto qui ont construit ma passion… En bref ? C’est une voiture de rêve.