Après la côte et le slalom, Yves Bracelli tente l'expérience du rallye

C'est un nouvel acteur du monde du rallye qui va faire son apparition lors du prochain Rallye du Chablais. Yves Bracelli, connu pour ses qualités de pilote en côte et slalom, va se lancer dans le grand bain du rallye à l'occasion de l'épreuve de la fin mai avec Steve Niederhauser à ses côtés. L'occasion pour inforallye.ch de vous présenter ce néo-rallyman pour qui le challenge des spéciales sera un nouvel apprentissage après avoir amadoué sa 106 dans d'autres disciplines. Rencontre.

Yves, peux-tu te présenter en quelques mots et présenter ton parcours en sport auto jusque là ?
J’ai 29 ans je suis marié et papa d’un petit garçon d’une année. J’habite à Veytaux et travaille comme charpentier à Roche. Ma passion pour le sport auto a débuté très jeune lorsque j’allais voir avec mon papa des rallyes et des slaloms. Dans mon enfance, j'ai découvert le karting sur la piste indoor de Denges. En 2011, j'ai acheté la Peugeot 106 et participé à quelques slaloms en local. J'ai continué sur cette voie de 2012 à 2014 avec quelques slaloms et courses de côtes en licence régional désormais. Dès 2015, j'ai passé à l'étape supérieure avec la licence national, avec de multiples podiums de classe ainsi que de groupe. En 2016, j'ai eu le plaisir d'être titré vice-champion du championnat Fribourgeois. En 2017, j'ai clôturé la saison sur un 4ème rang de ce même championnat.

Ce sera ton premier rallye alors que tu connais bien les autres disciplines sportives. C’est quand même malgré tout une appréhension on imagine ?
Oui c’est sûr que j’ai quelques appréhensions, car je me lance dans une nouvelle discipline où il y a une multitude de nouveautés pour moi, que ce soit en premier lieu au niveau des notes en devant mettre en place un système de note efficace et claire ou alors la découverte des pneus de rallye qui vont bien me changer des slicks super soft. Et puis il faudra aussi que j’apprenne à gérer le rythme de course qui n’a rien à voir par rapport aux courses de côtes ou slaloms.

Pourquoi avoir choisi le rallye ? Et pourquoi maintenant ?
J’ai toujours voulu faire du rallye, à la base je voulais en faire avec la 106 et puis j’ai commencé les slaloms et les courses de côtes en me disant que je me lancerai plus tard. C’est au début de l’année que j’ai pris la décision de faire le Rallye du Chablais, et puis c’est en quelques sorte mon cadeau de mes futurs 30 ans….

Vous serez à bord de quelle voiture ? 
Nous serons au départ à bord d’une Citroën C2 R2 Max de l’équipe Auto Léman Sport. Mon choix s’est porté sur la location d’une voiture plutôt que la 106 qui est préparée essentiellement pour le slalom et la course de côte. Je n’avais pas envie d’aller la maltraiter dans les cordes ou autres sauts que nous allons rencontrer en rallye sans oublier l’investissement qu’il y aurait eu en termes de pièce de rechanges ou de nouvelle suspensions par exemple.

22382306 1315042408606546 5389683549582695199 o
Photo, Auto Léman Sport

Tu seras accompagné de Steve Niederhauser. Comment est-ce que vous vous connaissez ? Avoir quelqu’un d’expérience à tes côtés, c’était une condition sine qua non ?
J’ai connu Steve en 2011 lorsque je lui avais acheté mon actuel Peugeot 106. Avoir quelqu'un d'expérimenté était un peu une condition car en débutant dans le monde du rallye, je voulais avoir une personne d’expérience à mes cotés pour me guider et me faire bénéficier de son expérience afin de progresser un maximum. Merci à Steve d’avoir répondu présent.

Est-ce que tu prépares activement cette échéance ?
Oui je prépare ce rallye avec l’aide de Steve qui me donne un coup de main à mettre en place un système de note qui me convient et qui est clair. Je passe du temps à me dicter des notes sur des petites routes pour que cela devienne un automatisme lors des futures reconnaissances. Nous allons aussi faire une séance d’essais courant mai pour que je puisse me familiariser avec cette auto. Et puis je passe aussi du temps à essayer de démarcher quelques partenaires pour pouvoir participer à ce rallye et parallèlement continuer de rouler en slaloms et courses de côte.

19223048 414088605657950 8509954144768457892 o
La Peugeot 106 d'Yves qu'il utilise sur les slaloms et courses de côte
Photo, Christophe Automopho

On connait ton coup de volant en côte et slalom. Mais le rallye est bien différent malgré tout. Tu penses que ton expérience pourra t’aider à être dans le coup dès tes premiers tours de roues ?
C’est une question un peu piège. Oui je pense que cette expérience pourra m’être utile dans le pilotage de la C2 mais il ne faut pas griller les étapes ni être trop confiant car il y aura tellement de nouveautés pour moi. Nous verrons bien après quelques tours de roue où nous nous situerons.

Cette expérience du Chablais en appelle d’autres d’ores et déjà maintenant ou c’est plutôt un one-shot ?
Pour le moment il a y le Chablais et c'est tout. J’espère qu’il y en aura d’autres mais le nerf de la guerre dans ce sport reste le budget. Mon but pour le moment c’est de prendre un max de plaisir et surtout de terminer le rallye, peu importe le résultat.