Thomas Schmid : "On cherche toujours les derniers dixièmes, c'est comme ça qu'on progresse"

La victoire en Championnat Suisse Rallye Junior lors du Rallye du Chablais est revenue au duo suisse-allemand Thomas Schmid/Cornel Frigoli. A la lutte avec Jo Michellod, la paire alémanique a fait la différence en ne commettant pas d'erreurs et en restant propre toute l'épreuve. Avec cette deuxième victoire, la 208 bleue se rapproche de la première place du Junior mais reste néanmoins deuxième en raison de leur abandon au Critérium contrairement à Jo Michellod qui a scoré à toutes les manches. Cette année, le moins bon résultat sera biffé. Il reste donc encore un espoir pour Thomas Schmid de prendre cette première place du Championnat Suisse Rallye Junior à l'issue de cette saison même si aujourd'hui le problème du pilote saint-gallois ne réside pas dans son pilotage, mais bien dans son porte-monnaie qui crie famine. Nous l'avons rencontré à l'issue de l'épreuve chablaisienne pour parler de cette victoire, du futur de sa saison et de son autre challenge en course de côte. Rencontre.

Thomas, tu remportes ton 2ème succès en Junior cette saison sur les routes du Chablais. C’est la satisfaction pour toi on imagine ?
Oui je suis très heureux pour ce résultat, parce que j’étais obligé de bien figurer, sans faire des fautes pour garder une chance de continuer ma saison. Donc la pression était là et j’étais très content quand j’ai franchi la ligne d’arrive de la dernière spéciale.

On a pu voir des passages très « chaud », même déjà pendant le shakedown... tu es parti à fond dans ce rallye ?
Bien sûr ! J’ai commencé avec un gros rythme mais ça n’était pas aussi agressif qu’au Crité. Ici pour le Chablais, j’ai changé un peu mon pilotage. En général j’essaye de rouler un peu plus calme et propre. Pour ça, j’avais moins de moments chauds. Au shakedown j’ai testé normalement, notamment pour voir si les virages n’étaient pas trop dangereux, histoire de pousser la voiture pour savoir au mieux la limite de la 208.

Angela Chablais 2018 040 Copier

Le duel avec Jo Michellod a été très intéressant. C’est d’ailleurs toujours lui qui est en tête actuellement du Junior, malgré tes deux victoires sur trois manches. C’est ce que tu imaginais en début de saison ?
C’est en tout cas ce que j’imaginais. Je pensais bien qu’il allait être l’adversaire le plus coriace. Il a déjà montré l’an dernier qu’il faut compter sur lui. C’est vraiment super qu’on a toujours des bagarres très serrées. C’est comme ça qu’on progresse le mieux, on cherche toujours les derniers dixièmes.

On sait que tu es très affûté dans des conditions pluvieuses. Le 2ème passage de la spéciale des Avants sous la pluie, que tout le monde a détesté, toi tu as bien aimé ?
Ça va… je dois dire que cette spéciale n’était pas drôle pour moi aussi. J’étais un peu nerveux au départ parce que dans une telle spéciale on sait jamais ce qui va arriver et avec des pneus médium il faut attaquer pour les chauffer assez. Donc dans les premiers kilomètres j’avais quelques moments chauds mais pour la suite, ça s’est plutôt bien passé.

On sait qu’hélas le budget est très petit pour toi, la recherche de sponsors étant difficile outre – Sarine. Comment vois-tu la suite de ta saison ?
Je crois c’est difficile dans toute la Suisse de trouver des partenaires en sport automobile, mais c’est clair que c’est un handicap ici, en Suisse allemande, d’intéresser les gens pour des courses qui se déroulent à l’autre bout de la Suisse. Mais je peux confirmer que je serai normalement au départ du Tessin, grâce notamment à la prime de ma victoire au Chablais. Le Valais reste incertain, mais bien sûr si nous faisons un résultat concluant au Tessin, je me sentirai obligé de participer à la lutte finale en participant au Valais… même si je ne sais pas encore comment je pourrai financer ça… On va essayer de faire mieux.

IMG 9962 2 Copier

En parallèle du rallye, tu fais le Championnat Suisse Junior de la Montagne avec cette fois-ci une Toyota GT86. Tu peux nous expliquer un peu plus en détail ?
C’est un nouveau Championnat qui existe depuis l’an dernier et qui est pensé pour débuter en sport automobile. Il faut vraiment être novice en course de côte pour pouvoir y participer, comme c’est mon cas. Par contre, c’est assez drôle qu’ils ne disent rien si on a déjà fait des rallyes comme moi (sourire). Il faut se qualifier pour obtenir un des huit baquets disponibles. Les Toyota GT86 sont identiques et, à part les éléments de sécurité, ce sont des voitures de série. Elles sont préparées par l’organisateur à Seelisberg. Il y a quatre manches, dont en Suisse romande la Course de Côte Ayent-Anzère en juillet. La première manche, ce sera le 1er juillet prochain à l’occasion de la Course de Côte de Reitnau. Je me réjouis de ce nouveau défi.

28954568 945476245620421 5175823432641904594 o
L'un des Toyota GT86 du Championnat Suisse Junior de la Montagne que pilotera Thomas Schmid
Photo, Eventcenter Seelisberg