Merci à nos fidèles partenaires qui soutiennent ce site!

    Merci à nos fidèles partenaires qui soutiennent ce site!

Les pilotes contrôlés au Critérium Jurassien sont propres

Auto Sport Suisse a communiqué récemment concernant les contrôles antidopage qui ont été effectués lors du Critérium Jurassien, notamment sur les trois premiers pilotes du scratch à savoir Sébastien Carron, Ivan Ballinari, Nicolas Althaus ainsi que Pascal Perroud. Les contrôles se sont tous révélés négatifs. Les résultats du rallye pourront donc prochainement être homologués officiellement par la Commission Sportive Nationale, qui statuera également sur le choix de la manche supplémentaire en Junior, en remplacement du Gotthard annulé la semaine dernière.

2011 09 13 controle antidopage

E-mail

[Ronde del Ticino] Magnifique plateau mais maigre liste

Le Rally del Ticino a dévoilé ce jour sa liste des engagés à la 20ème édition qui se tiendra les 23 et 24 juin dans la région de Chiasso et Lugano. Pour fêter cet anniversaire, l'organisateur a augmenté légèrement son parcours, proposant désormais 52 kilomètres répartis sur 6 chronos différents dont une nouvelle ES qui fait son apparition dans la région de Chiasso et qui ouvrira le bal le vendredi soir. Habitué à un plateau de rêve, le Ticino ne fait pas défaut à ses habitudes en offrant sans nul doute le plateau le plus fourni du Championnat Suisse depuis le début de cette saison avec pas moins de 13 R5, 5 WRC, 6 S2000 et autant de S1600. Parmi tous ces pilotes, nous retrouvons le vainqueur de l'an dernier, Kevin Gilardoni qui a troqué sa i20 WRC contre une Fiesta de la même catégorie. Il croisera notamment le fer avec l'excellent Andrea Crugnola, en DS3 WRC et récent vainqueur du Rally Valli Ossolane, ce rallye là même où Grégoire Hotz, octuple champion suisse, avait décidé d'étrenner sa Fabia R5 afin de s'entraîner à l'échelle 1:1 avant d'affronter Sébastien Carron sur les routes tessinoises. Les deux hommes précités seront donc au départ du Tessin, Carron avec le numéro 1 et Grégoire Hotz avec le numéro 5. Les principaux contradicteurs du Championnat Suisse, à savoir Ivan Ballinari (Fiesta R5), Cédric Althaus (Peugeot 208 R5), Pascal Perroud (Fiesta R5) ou encore Michael Burri (Fiesta R5) prendront le départ de l'épreuve ce vendredi. De nombreux pilotes tessinois ou italiens tenteront de suivre le rythme imposé par les habitués du Championnat au volant de R5, WRC ou S2000. La bagarre promet en tout cas d'être grandiose au niveau du scratch. Par contre, le reste du plateau est plutôt maigre. En enlevant les voitures de tête, il ne reste "que" 30 voitures puisque la liste des engagés fait état de 66 équipages en moderne (les numéros 60 à 69 n'existent pas pour des raisons de compréhension, les 60 et 70 étant très proches phonétiquement et difficilement reconnaissables à la radio pour les commissaires) et seulement 2 en VHC. Parmi ces pilotes hors véhicules de tête, seuls sept sont romands ou suisse-allemands, dont les deux VHC, le reste étant des pilotes à consonance italienne. Le Rally del Ticino peine donc à séduire les habitués du Championnat Suisse, qui plus est l'absence du Junior et du Clio R3T Alps Trophy sur ce rallye. La liste complète des engagés est à découvrir en cliquant sur ce lien : LISTE DES ENGAGÉS TICINO 2017.

puricelli lugano speedlive foto
Mirko Puricelli sera à nouveau au départ de l'épreuve, cette fois-ci en DS3 WRC.

E-mail

Steve Gailland, de deux à quatres roues

Si vous prononcez le nom de Steve Gailland dans les paddocks de motocross, très certainement que l'on vous répondra qu'il est un pilote rapide et reconnu par ses pairs. A partir du Rally del Ticino, il se peut que l'on vous dise la même chose dans les allées des parcs d'assistance. Steve Gailland, 21 ans, se lance dans l'aventure du rallye à l'occasion de l'épreuve tessinoise au volant d'une C2 R2. "Je fais du motocross en Championnat Suisse depuis l'âge de 4 ans et j'ai entamé cette année ma 10ème saison complète du Championnat Suisse où j'évolue en catégorie nationale et élite" explique d'emblée le pilote qui se dit amateur de tous les sports mécaniques. "Je me suis souviens avoir commencé à aimer le rallye lors d'une édition du Rallye du Valais où Olivier Gillet mettait du gros gaz avec une Clio S1600 jaune" détaille le jeune valaisan. "Etant mécatronicien de métier, j'ai commencé à faire l'assistance de Joël Rappaz sur sa DS3 R3T puis avec Mathias Rossetti quand il se battait pour obtenir le titre Junior, sans oublier Thomas Joris que j'ai également épaulé. De fil en aiguille, ma passion du rallye s'est développée et ma volonté de prendre part à une course derrière le volant devenait de plus en plus importante" complète Steve, à quelques jours de son premier départ. "Amanda et Mathias Rossetti sont devenus de très bons amis et comme ils possèdent une Citroën C2 R2 à la location, c'est tout logiquement que je me suis approché d'eux pour ma première course" explique le futur pilote de quatre roues qui fera route avec Sarah Lattion pour le Tessin mais également le Rallye du Valais. "Pour l'instant, nous avons ces deux manches au programme... pour la suite on verra en fonction du planning car la moto me demande beaucoup de temps d'entrainement et cela reste ma priorité, mais j'aimerai tout de même faire un ou deux rallyes en 2018. Notre but sur cette première saison est de terminer ces deux épreuves au programme en faisant une séance d'essai grandeur nature sur les routes du Tessin avant de rouler à domicile à la fin octobre. On va également essayer de pas casser la voiture... ou en tout cas pas trop" rigole Steve que l'on verra donc pour ses premiers pas en rallye la semaine prochaine du côté de Lugano. Les parcours et horaires sont désormais disponibles sur la page spéciale RALLY DEL TICINO 2017 de notre site.

19114794 1499613590091057 350366381 n
Steve Gailland (à droite) aux côtés de la Citroën C2 de Mathias Rossetti (à gauche)

E-mail

Sacha Althaus a un intérêt pour la Coupe Suisse

Sacha Althaus a démontré sa pointe de vitesse à l'occasion de son début de carrière en Championnat Suisse Rallye Junior. Il a également démontré que ses années de karting l'ont aidé à être rapidement dans le coup et désormais, le jeune de 20 ans est cinquième ex-aequo du classement Junior, en raison notamment du fait que les R1 ont marqué moins de points lors des derniers rallyes au vu du nombre de pilotes moindres par rapport aux R2. Par contre, en Coupe Suisse, qui regroupe les véhicules du groupe N jusqu'à 2000 cm3 et les R1 est plus favorable au jeune bernois puisqu'il pointe actuellement au troisième rang, à un point du deuxième. "Au vu du classement actuel de la Coupe, il y a un intérêt et une possibilité de bien y figurer, c'est pour cette raison que j'ai rajouté le Rally del Ticino à mon programme." Cette manche, sur les rives du Lac de Lugano, ne compte pas pour le Junior mais Sacha y sera tout de même, alors qu'il n'avait pas ce rallye au programme en début de saison. "On va faire ce rallye pour voir où on en est à la Coupe Suisse après ce rallye." Car face à lui, à un point, se trouve son adversaire du Junior, Thomas Schmid avec sa Twingo R1. Lors du Chablais, le suisse-allemand a décidé de monter d'une gamme et rouler en R2. S'il continue sur cette voie, il ne marquera plus de points en Coupe Suisse puisque les voitures de la catégorie R2 y sont écartées. Ce qui pourrait laisser la voie libre à Sacha Althaus de se rapprocher de Christian Blanchard, actuel leader de la catégorie. Sacha reste tout de même modeste et reviens sur son début de carrière. "Je pense que le karting a aidé pour les trajectoires. Par contre, pour le reste, c'est bien différent... Rien que le fait d'écouter les notes me faisait soucis mais dès la première spéciale du Pays du Gier, le feeling a très bien fonctionné avec Lisiane!" détaille Sacha "Mais le point où j'ai eu le plus de peine à m'habituer, c'est les pièges dû au changement d'adhérence" explique le fils d'un certain Nicolas. "On est bien sûr déçu de ne pas avoir pu se battre contre Thomas qui avait décidé de rouler en R2. C'était d'ailleurs une bonne idée en soi car je pense qu'il avait une carte à jouer. Pour les points, de toute façon on n'a perdu toute chance en raison de notre sortie au premier rallye... par contre j'avoue que c'est quand même frustrant de gagner et gagner autant de points que le dernier du R2 hors SuperRally..." complète le jeune qui n'oublie pas de précier que c'est une saison d'apprentissage et qu'il a quelques projets en tête. "J'aimerai bien faire une manche du Championnat de France pour voir où on se situe..." termine, non sans une pointe de mystère sur cette idée qui trotte dans le tête du jeune Sacha.

salthaus

 

E-mail

Joël Volluz, de la côte au rallye, non sans une petite appréhension

Ce week-end se déroule le Rallye des Bornes dans la région de La Roche-sur-Foron en France voisine, non loin d'Anemasse et Genève. A cette épreuve, y participeront plusieurs équipages suisses, autant en moderne qu'en VHC. Dans cette catégorie, Sandra Arlettaz retrouvera le baquet de droite de Pierre Lafay, le pilote français à la Porsche 911. Ensemble, ils tenteront de se mêler à la lutte déjà annoncée entre les meilleurs du VH sur ce rallye d'une centaine de kilomètres. 18 équipages prendront part à ce rallye dans cette catégorie. A noter également la participation de Luc Stockli et Malaury Sola en Alpine A110.
Du côté du moderne, trois équipages ont envoyé leur bulletin d'inscription auprès de l'organisateur. Parmi eux, une surprise pour les amateurs de sport automobile en général puisque Joël Volluz, pilote de course de côte, sera au départ de l'épreuve. Le détenteur des records d'Ayent - Anzère et Châtel-St-Denis - Les Paccots tentera l'expérience du rallye à l'occasion de cette épreuve. "Je me suis toujours intéressé au rallye. Pour moi, ça a toujours été un but en soi de pouvoir faire du rallye, mais avec mes saisons de côte, je ne pouvais pas concillier les deux. A la fin de la saison de côte, il restait plus que des grands rallyes au programme et je ne voulais pas m'attaquer à un aussi gros morceau dès le début de ma carrière dans cette nouvelle discipline pour moi comme je connais moins de monde sur place" explique l'un des meilleurs pilotes de côte en Suisse ces dernières années. "C'est pour cette raison que je voulais faire un rallye hors de nos frontières pour débuter, histoire d'avoir moins de pression et ne pas être trop suivi de toutes parts" rigole celui qui rajoute non sans humour. "Tu m'as démasqué, mais ce n'est pas si grave." A quelques heures du départ de l'épreuve, Joël se montre plutôt confiant. "C'est Laurent Bérard qui participe à ce rallye également qui m'a titillé afin que je participe avec lui, étant donné qu'il avait une voiture à disposition pour la location. Je connais bien Laurent, on travaille souvent ensemble et cette proposition m'a tout de suite plu. Colin Lonfat m'accompagnera aux notes, ce qui sera une grande première sur ce point." Car jusqu'à présent, seul Joël prenait place dans sa voiture de course, une Osella FA30 qu'il a malheureusement détruit lors de la course St-Ursanne - Les Rangiers l'an dernier, dans un choc très violent sur une portion très rapide du parcours. "Je remonte du coup une nouvelle voiture, mais en attendant, j'ai un peu de temps libre et c'est pour cette raison que je me suis lancé dans cette aventure du rallye. Ca ne va pas être chose aisée d'écouter mon copilote car jusqu'à présent, j'ai toujours fait confiance uniquement à moi-même en étant au volant de ma voiture de course. Savoir qu'il faut partager l'habitacle va me sembler surement étonnant, mais ça devrait le faire" explique, le pilote de la Honda Civic N° 42 qui ne connait pas encore son programme pour la suite. Un one-shot ou une nouvelle carrière qui débute en rallye? Cela dépendra de ce week-end et de ses sensations très certainement. Son mentor, Laurent Bérard, portera quant à lui le numéro 40. A noter également la participation du genevois Yvan Thierrin qui aborerra fièrement le numéro 37 sur les portières de sa Peugeot 208 R2.
En parlant des suises à l'étranger, la paire Raphaël Eicher / Aurélie Huber que l'on a connu sur les routes du Rallye du Chablais seront au départ du 2ème Rallye de Savoie Chautagne les 23 et 24 juin. Ils participeront à l'épreuve avec leur Renault Clio. Quant à la maman de Raphaël, elle sera dans le baquet de droite de la BMW Compact de Frank Azéma, autre helvète engagé sur ce rallye qui compte plus de 100 participants dont le Champion de France en titre Sylvain Michel avec la Skoda Fabia R5.

18922876 1458726424195981 3534422961470675743 o

E-mail

Devenez membre du Club Premium Ravasi Corse !

RAVASICORSE est impliqué dans le sport auto depuis de très nombreuses années. Il y a plus de 20 ans, en 1996 plus exactement, l'entreprise Mario Ravasi SA a créé l'entité RAVASICORSE afin de répondre aux demandes du marché de la course automobile, avec le succès que l'on connait.
RAVASICORSE, partenaire d'inforallye.ch depuis ses débuts, a créé un club Privilège depuis cette saison dans le but de vous faire profiter des meilleurs prix possibles car tout le monde le sait, le matériel de compétition est extrêmement cher. Conscient de ce point, Pietro Ravasi et son équipe vous proposent de vous inscrire à ce club, une inscription totalement gratuite et sans engagements. A la clé, vous obtiendrez des rabais en rapport avec la compétition sur les produits du catalogue 2017 et vous participerez automatiquement à un tirage au sort avec un bon de 100.- CHF auprès de RAVASICORSE à gagner d'ici la fin de l'année. Tous les clients, futurs ou actuels, sont les bienvenus dans ce club qui vous propose des rabais par simple inscription.
Pietro Ravasi aime à rappeler les forces de RAVASICORSE. "Nous vous proposons des produits en francs suisses avec un service client immédiat et rapide. Nous sommes basés en Suisse et nous pouvons répondre à vos demandes dans les plus brefs délais et vous envoyer le matériel désiré très rapidement. La plupart des grandes marques comme Sabelt, Sparco, OMP, Alpine Stars, Momo, Stilo, Carbone Lorraine, Pagid, Ferodo, Bremb, AP Racing, Alcon, Intercomp, Longacre, Atech, Ohlins, Bilstein, Reiger, Michelin, Pirelli, Yokohama, EvoCorse, Arcasting ou encore Goodridge sont présentes dans notre assortiment à un prix dit européen, c'est-à-dire avec les mêmes prix qu'ailleurs en Europe mais surtout avec un service suisse et une rapidité qui a toujours été soulignée par nos clients." inforallye.ch ne peut que vous encourager à intégrer ce Club Premium RAVASICORSE, ce qui ne vous prend que quelques minutes et qui vous permettra d'être privilégié dans vos commandes et qui sait, vous permettra de remporter en fin d'année un bon de 100.- CHF auprès de RAVASICORSE. Toutes les infos et le formulaire d'inscription sur la page spéciale RAVASICORSE de ce site.

10956841 973548025997188 4869735845548925642 o

E-mail

Le parcours et les horaires du Rally del Ticino dévoilés

Nous vous l'annonçions sur inforallye.ch, le Rally del Ticino, pour sa 20ème édition, passe sur deux jours. Certes, le parcours du premier jour est plutôt court puisqu'une seule spéciale aura lieu, sur un parcours d'environ trois kilomètres dans la région de Chiasso, mais il est malgré tout important de le signaler car le Ticino prend du galon. Ce chrono, déjà vu par le passé, revient donc au programme du rallye après un parc de regroupement devant le bâtiment de Chicco d'Oro à Balerna. Le départ de la première ES sera donné à quelques mètres de ce parc de regroupement avant de longer la frontière italo-helvétique pour franchir la ligne d'arrivée 3,58 kilomètres plus loin. Le départ de cette ES sera donné sur le coup des 20h30. Le lendemain, cinq spéciales sont au programme dont trois passages dans l'ES d'Isone qui ne connait pas de réels changements et qui fait environ 6,8 kilomètres. Par contre, le chrono de Valcolla prend de l'embonpoint puisqu'il fait désormais 14 kilomètres ! C'est en fait le retour du même parcours qui avait été à l'honneur en 2012, lors du 15ème anniversaire, mais dans l'autre sens, soit, dans le même sens que l'an dernier, mais rallongé jusqu'à Sonvico. En 2012, le Ticino comportait 4 passages dans cette seule et unique spéciale du rallye, dans le trend de ce qui se fait sur les rallyes sprint italiens. Cette année, cette spéciale de Valcolla version "longue" se fera deux fois, en complément des trois passages dans l'ES de Valcolla. Pour découvrir le parcours et les infos générales (cartes ES, carte générale, horaires), rendez-vous sur la PAGE SPECIALE RALLY DEL TICINO 2017 de ce site.

13558713 1112047938863833 6792478367025880567 o

E-mail

Le Rallye du Gotthard annulé

Prévu au calendrier helvétique à la mi-août, la renaissance du Rallye du Gotthard n'aura pas lieu cette année. Dans un communiqué, les organisateurs du rallye suisse-allemand sont contraints d'annoncer la mauvaise nouvelle. Contre toute attente, l'épreuve ayant obtenu les autorisations nécessaires pour les parcours chronométrés a connu un revers de la part de la Place d'Armes d'Andermatt, siège des paddocks et de l'assistance du rallye. Tout récemment, cette place a refusé la venue de l'épreuve en son sein. De par ce changement abrupt, les organisateurs ont essayé de trouver une solution à deux mois de l'épreuve, en vain. C'est pour cette raison que le Rallye du Gotthard ne se fera pas en 2017, après un premier échec l'an dernier. Pour rappel, le Rallye du Gotthard prévoyait 140 kilomètres de spéciales dans la région d'Andermatt (Uri), mais également des cantons des Grisons et du Tessin. Le parcours très concentré aurait dû compter 200 kilomètres en tout et pour tout, ce qui aurait fait un rallye extrêmement performant en termes de ratio spéciales/routier. La Luzerner Zeitung, qui révèle l'information ce jour, explique que les organisateurs regrettent bien évidemment le choix et vont se réunir d'ici la fin de l'année afin de décider d'une éventuelle remise sur pied de l'ouvrage en 2018 ou s'ils abandonnent définitivement le projet. Le Rallye du Gotthard ne sera pas remplacé au calendrier et comptera 6 manches au lieu des 7 initialement prévues. Il n'y aura donc plus qu'un joker, les cinq meilleurs résultats compteront à la fin de la saison.

GOTTT

E-mail

[VALLI OSSOLANE] Greg Hotz 4ème en raison d'une pénalité

Dans la région de Domodossola, à deux pas du Simplon et de la Suisse, la paire Hotz/Ravasi a participé ce week-end au Rally Valli Ossolane, une épreuve d'environ huitante kilomètres comportant dix secteurs chronométrés. A la lutte avec pas moins de dix autres R5, les helvètes avaient fort à faire, avec une concurrence qui s'est révélée très intense, notamment de la part de l'un des favoris de l'épreuve, Andrea Crugnola, tout juste 27 ans et déjà les dents longues avec l'expérience du Mondial et la victoire du Laghi en début d'année au volant de sa Fiesta R5. Il s'est révélé être le plus rapide d'ailleurs, signant huit scratchs sur dix et ne laissant que des miettes à ses adversaires, son plus proche contradicteur étant Fabrizio Margaroli qui étrennait pour l'occasion une Fabia R5 et qui avait par le passé remporté ce rallye. Au final, Margaroli est distancé de vingt secondes par le vainqueur. Sur la troisième marche du podium, c'est la Ford Fiesta R5 d'Andrea Giudici qui termine à ce rang malgré les nombreux temps scratchs dans les trois premiers signés par le neuchâtelois. Il termine huit fois sur dix dans le top 3 des ES, mais hélas une pénalité de quarante secondes obtenue en début de rallye en raison de la Fabia R5 récalcitrante au départ a repoussé le suisse dans les profondeurs du classement dès l'ES 1. Mais il ne se laissera pas faire et va remonter ce retard petit à petit. La Fabia pointait au 57ème rang au général après le premier chrono avant de remonter et grapiller spéciales après spéciales de précieuses secondes. Sans cette pénalité, Hotz aurait terminé sur le podium de ce rallye. Il en sera autrement puisqu'il finit quatrième de ce Valli Ossolane, mais l'équipage neuchâtelo-tessinois aura démontré une nouvelle fois tout l'étal de son talent. Prochaine aventure et confrontation directe, ce sera à l'occasion du Rally del Ticino où Greg Hotz croisera le fer avec les animateurs du Championnat Suisse des Rallyes, les 23 et 24 juin au bord du Lac de Lugano.

19025262 1214513815343801 4865079034717823664 o

E-mail

Résultats Challenge inforallye.ch du Chablais

35, c'est le nombre d'équipages engagés dans le cadre du Challenge inforallye.ch à l'occasion de cette édition 2017 du Rallye du Chablais. Près d'un pilote sur deux a affiché les couleurs du site afin de participer au Challenge qui, nous vous rappelons, n'est pas qu'une histoire de performance pure, mais également d'analyses de la part de notre jury. Si seule la performance comptait, les résultats mettraient toujours en valeur les premiers de chaque catégorie et ce n'est pas le but du Challenge, ni même du site inforallye.ch qui se veut ouvert sur tout le monde et les purs amateurs - dans le sens noble du terme - doivent pouvoir espérer également un prix dans le cadre de ce concours. Les performances de chacun des membres du Challenge a donc été analysées et le jury a formulé le top 4 suivant pour ce rallye.

1er prix offert par c'iMagine & LP Tent - Bon de 150.- CHF pour une commande d'habits personnalisés
Jonathan Michellod / Stéphane Fellay

Au volant de leur 208 R2 qu'ils ont acquis durant l'inter-saison, la paire Michellod/Fellay a rapidement pris ses marques et ce Rallye du Chablais a débuté de la meilleure des manières pour eux en terminant sur la plus haute marche du Junior à l'issue de la première journée de course. Lors du deuxième jour, leur principal adversaire et leader du Junior, les valaisans Lathion leur ont passé devant, mais la lutte a été royale, un peu à l'image du duel Loeb/Carron puisqu'à l'issue du rallye, les deuxièmes du Junior ne pointent qu'à 28.2 secondes des leaders, soit moins de 0.2 secondes au kilomètres. Ils reçoivent ainsi le premier prix de cette manche, soit un bon de 150.- CHF à faire valoir sur l'achat d'habits personnalisés auprès de notre partenaire c'iMagine aux Reussilles (BE).

18922463 1458709937530963 6039555250532114255 o

2ème prix offert par RAVASICORSE (50.- CHF de bons) et le Karting de Vuiteboeuf (2 entrées)
Sébastien Berner / Grégoire Chappot

Une passion dévorante le rallye. A tel point que Sébastien Berner n'a raté qu'une participation au Rallye du Chablais en 9 ans. Cette année, le pilote Citroën était de retour avec sa DS3 R3T. Accompagné par Grégoire Chappot, les deux hommes terminent quinzième de ce rallye, derrière dix R5 et une Porsche 997 GT3 notamment. Autant dire qu'ils ont joué le haut du plateau avec leur DS3 R3T et qu'ils ont une nouvelle fois fait preuve de fiabilité puisque depuis 2009, le valaisan a toujours rejoint l'arrivée. A ce titre, ils reçoivent le deuxième prix de ce Challenge avec un bon chez RAVASICORSE et deux entrées au Karting de Vuiteboeuf pour s'amuser jusqu'à son prochain rallye qui devrait être très certainement le Rallye International du Valais.

18922712 1458725687529388 8110386184103813442 o

3ème prix - deux entrées au Karting de Vuiteboeuf
Clément Piquerez / Adrien Piquerez

Au volant de leur Peugeot 106 groupe A, les Piquerez auront réussi une belle prestation sur les routes du Rallye du Chablais. Membre du classement suisse, ils terminent troisième de cette catégorie et s'offrent le luxe de signer le scratch de la dernière spéciale avec une avance de près de 25 secondes sur le vainqueur de la catégorie, Blanchard, alors que les conditions météorologiques étaients dantesques avec un vrai déluge qui s'est abattu sur le Chablais à ce moment-là. Grâce à notre partenaire, le Karting de Vuiteboeuf, ils pourront améliorer encore un peu leur pilotage.

18880280 1946368805598026 7504411427125741558 o

4ème prix - deux entrées au Karting de Vuiteboeuf
Victor Darbellay / Charlène Bori

Trois rallyes et autant d'abandons. Le valaisan qui s'est lancé en rallye lors du dernier RIV n'a jamais connu la joie de franchir le podium d'arrivée. "Jamais deux sans trois" diront certains, mais il est vrai que terminer une nouvelle fois sur un abandon mécanique est rageant, surtout que le valaisan s'est montré dans le coup à chaque fois avec des temps intéressants au sein du Junior dont il est membre cette année. En guise de consolation, très certainement maigre quant à l'investissement réalisé pour participer à ce Chablais, inforallye.ch lui attribue le prix du 4ème rang, soit deux entrées au Karting de Vuiteboeuf

18955062 1458709817530975 1902848634058980243 o

Le Challenge inforallye.ch revient à la fin de ce mois avec le Rally del Ticino, votre participation gratuite est la bienvenue sur la page CHALLENGE du site.
De plus, de nombreux prix sont mis en jeu en fin d'année pour tous les participants au challenge, sous forme de tirage au sort.

E-mail

Classements à l'issue du Rallye du Chablais

Le Rallye du Chablais aura offert une bagarre de haute lutte entre Sébastien Loeb et Sébastien Carron, avantage au premier cité, mais au niveau du Championnat Suisse, les points ont été récoltés par le deuxième nommé, en raison de la licence française du Champion du monde. Sébastien Carron signe un nouveau succès de rang et remporte son neuvième rallye de suite au niveau helvétique. Il remporte par la même occasion les 35 points promis au vainqueur, suivi par Ivan Ballinari et Olivier Gillet au totomat. A noter que l'ASS a changé quelque peu le système de calcul de points puisque désormais les pilotes ayant trois résultats - comme Sébastien Carron, Ivan Ballinari ou Nicolas Lathion pour ne citer qu'eux - ont d'ores et déjà un résultat biffé. Normalement cette manoeuvre avait lieu en fin de saison puisque seuls les 5 meilleurs résultats sont pris en compte. Ce qui implique quelques modifications de classements par rapport à un classement comptant tous les résultats avant de passer à un biffage de résultats en fin de saison. Par exemple, Nicolas Althaus reste troisième malgré ses deux scores alors que Michaël Burri, derrière lui, en a trois, mais son moins bon - celui du Gier en l'occurrence - a été biffé. Les résultats ont également été biffés sur les documents en pièce jointe. Cette règle ne s'applique apparemment qu'au classement scratch puisque la Coupe Suisse et le VHC gardent les trois résultats pour ceux qui auraient fait tous les rallyes du début de saison. A noter qu'en Coupe Suisse, Thomas Schmid en tête en Twingo R1 doit abandonner son piédestal pour laisser sa place à Christian Blanchard, en Clio S1600 et qui atteint, pour l'instant, son objectif de fin de saison, soit remporter la Coupe 2017. En VHC, malgré son abandon, le valaisan Eddy Bérard reste en tête devant Pascal Bachmann et Alain Rothlisberger. Côté Junior et Clio R3T, pas de changements sur la plus haute marche du podium, si ce n'est que Nicolas Lathion prend le large au classement des jeunes suite à l'abandon de Thomas Schmid - qui reste malgré tout deuxième. Le podium est complété par Jean-Marie Renaud. Quant au trophée Renault, Florian Gonon en est le leader, mais il pourrait vaciller facilement lors de la prochaine manche puisqu'Aurélien Devanthéry est à six points... sur 389 !
Retrouvez tous les classements sur la page SAISON 2017 de notre site.

19024957 1456449877756969 3665921623256071476 o

E-mail

Un Rallye du Chablais au suspense intense à tous les niveaux!

86. C'est le nombre d'engagés qui ont envoyé leur bulletin d'inscription à l'organisateur du Rallye du Chablais. Parmi eux, pas moins de 10 VHC, 11 R5 et 10 participants au Championnat Suisse Rallye Junior. Autant dire que la bagarre, à tous les niveaux, méritait d'être suivie lors de cette 14ème édition du rallye chablaisien. Bien évidemment, tous les regards étaient tournés vers la voiture affublée du numéro 1, celle de Sébstien Loeb, le parrain de l'épreuve depuis 2006 qui, pour la quatrième fois participe à ce rallye. Depuis 2002 et ses débuts en Championnat du Monde des Rallyes, le Rallye du Chablais est la seule épreuve, avec le Rallye du Var, que Sébastien Loeb a participé à quatre reprises hormis bien sûr les manches du Mondial. Autant dire que le pilote français désormais établi sur la Côte lémanique est un habitué de l'épreuve helvétique, pour le plus grand plaisir du public qui s'est amassé en nombre aux bords des spéciales. A quelques heures de prendre le départ de l'épreuve, nous nous sommes posés, ici sur inforallye.ch, la question d'une éventuelle victoire d'un autre pilote que Loeb, notamment Sébastien Carron, très en verve sur le Championnat Suisse des Rallyes et qui domine le domaine helvétique sans partage. Et la bagarre qui semblait peut-être utopique a finalement bel et bien eu lieu. Sébsastien Carron a tenu tête à Sébastien Loeb durant la première journée lui infligeant le rôle de suiveur, ce que Sébastien Loeb n'a plus l'habitude de faire sur des manches comme ce Chablais où Sébastien Loeb vient pour s'amuser. En effet, avec son palmarès impressionnant et son statut de meilleur pilote de rallye de la planète depuis la création de la discipline puisqu'il a reçu la couronne suprême à neuf reprises, le pilote alsacien devrait être bien plus supérieur que des amateurs comme tout le panel de pilotes suisses. Et pourtant, le valaisan a mis la pression au champion du monde, sans avoir vraiment cherché cela à la base. "On a roulé à notre rythme, on s'est concentré sur notre course. Apparemment Sébastien Loeb a connu quelques soucis avec ses pneumatiques et ses réglages, ce qui nous permet d'être en tête ce soir. C'est assez incroyable et ça, personne ne pourra nous le voler. Je pourrai afficher cette feuille de résultats à la maison" explique, l'esprit libéré accompagné de sa modestie habituelle, le champion suisse en titre.

DSC 3805 1080 COL Copier Copier

Après une première journée dominée donc par Sébastien Carron, ce dernier n'était pas dupe. Loeb, qui a d'ailleurs montré les crocs lors de la deuxième boucle du vendredi n'allait pas lui laisser le leadership encore longtemps. Sébastien Loeb se laisse tout de même encore dépassé dans le premier chrono du matin mais claque un gros temps dans la spéciale de Champéry, emmenant l'invité du rallye sur la plus haute marche du podium, une première place qu'il ne lâchera plus jusqu'à la fin du rallye, enfonçant le clou quand il le fallait et laissant le valaisan à distance, mais une distance relativement courte puisqu'au calcul final, les deux hommes ne sont séparés que de 0,2 secondes, autant dire rien du tout quand on sait la différence d'expérience entre les deux hommes. Sébastien Loeb confiait d'ailleurs à l'heure du bilan final qu'il n'avait jamais vu un adversaire aussi féroce hors Championnat du Monde. Des compliments qui démontrent encore - s'il le fallait - que Sébastien Carron est un pilote au grand talent. Face à ces deux hommes, Ivan Ballinari (Ford Fiesta R5, photo) a tenté de suivre le rythme et a été le seul à se tenir proche des deux Sébastien à la régulière, mais les autres pilotes engagés en R5 ou en Porsche ont tout de même signé de bons résultats à l'image de Jérémie Toedtli (Skoda Fabia R5) qui s'est classé plusieurs fois dans le top 3 des spéciales et a remporté la dernière du rallye mais hélas, il a anéanti ses espoirs de se mêler à la bagarre suite à une crevaison dès les premiers hectomètres du rallye. Rageant.

DSC 4543 1080 COL Copier Copier

Jérémie Toedtli n'a pas été le seul à se mettre en évidence sur cette manche quand on laisse momentanément de côté le duel des Sébastien. Olivier Gillet a également signé une performance de choix au volant de sa Porsche 997 GT3 taillée plutôt pour les circuits. Il nous confiait d'ailleurs quelques difficultés pour l'emmener. "Dans le bosselé et le technique, ce n'est pas facile à l'emmener" expliquait l'ancien champion suisse. Malheureusement, la bagarre que l'on aurait espéré voir entre lui et Marc Valliccioni n'a pas pu avoir lieu, ce dernier ayant abandonné à deux reprises sur ce rallye! Après un problème de pompe à essence rapidement réparé, Marc est sorti de la route dans la deuxième spéciale de la seconde journée de course. Dommage. D'autres pilotes en embuscades ont réussi à s'illustrer sur ces routes à l'image du belge Peter Tsjoen qui venait pour la première fois sur les routes chablaisiennes. Avec sa Fiestat R5, Tsjoen se classe finalement au quatrième rang du général. Il est suivi par la Porsche de Gillet et la Fiesta R5 de Michaël Burri qui signe ici un bon résultat au général, lui qui espérait un top 5. Il le manque pour 21 secondes. Notons également les prestations crescendo pour Cédric Althaus qui se plaignait le matin de la deuxième journée de problèmes de tenue de route de sa voiture, l'empêchant de se libérer complètement. Mais la bonne nouvelle, c'est le passage du podium final, au 7ème rang. "Enfin" pourrait clamer le vaudois puisqu'il avait fait chou blanc sur les deux premiers rallyes de la saison. Cédric Althaus qui sera présent sur les prochaines manches du Championnat Suisse, avec surement des résultats plus en lumière. Mike Coppens (DS3 R5), accompagné pour l'occasion par le belge Renaud Jamoul termine son Rallye du Chablais avec la huitième place en poche et une nouvelle arrivée, toujours bonne pour le moral, lui qui avait connu une saison cahotique l'an dernier et un abandon sur sortie de route sur ce rallye. Là, il termine juste devant Jérémie Toedtli (photo) qui a connu plusieurs avaries, une place qui n'est pas représentative des chronos qu'il a signé ça et là durant le week-end.

DSC 6283 1080 COL Copier Copier

Derrière la Fabia R5 de Toedtli, c'est Aurélien Devanthéry qui signe une excellente prestation au volant de sa Clio R3T. Membre du Clio R3T Alps Trophy, le Champion Junior en titre réalise la belle opération du week-end en clôturant le top 10 et surtout marquant les points de la première place dans ce trophée monomarque face à une concurrence d'importance, notamment Florian Gonon, ancien champion suisse et qui réalise ici la deuxième pige de cette saison au volant de cette voiture. Le valaisan n'aura pas réussi à garder le leadership de la catégorie en raison d'une sortie de route dans le deuxième passage de Champéry. Leur voiture sur le côté, Florian et Sarah Tharin à ses côtés ont tout de même pu repartir, mais la bagarre était terminée. Au final, Devanthéry l'emporte donc devant Ismaël Vuistiner et Olivier Coutrois. Le dernier engagé dans la catégorie, Philippe Broussoux a dû abandonner sur ennuis mécaniques.

DSC 5478 1080 COL Copier Copier

Dans la catégorie Junior, dix équipages ont participé à l'épreuve dont deux nouveaux binômes, celui tout d'abord composé d'Ivo Vaz Lopes et Sarah Lattion qui ont choisi d'étrenner une Citroën C2 R2 sur ce rallye alors que le duo Guillaume Girolamo / Jérémy Michellod ont quant à eux décidé de jeter leur dévolu sur une Citroën DS3 R1, la "petite" catégorie du Junior. Au-delà des nouveaux, huit équipages habituels du Championnat Suisse Rallye Junior ont participé. Seul absent, les régionaux de l'étape Yoan Loeffler / David Rappaz qui ont été accidenté lors du Critérium Jurassien. La bonne nouvelle, c'est la présence du pilote sur le podium d'arrivée. Même pas deux mois après le terrible choc et le passage par la case hospitalisation en soin intensif, le pilote de Bex est à nouveau au bord des routes, avec une certaine émotion. Même si son envie est de retouver le baquet le plus vite, Yoan doit encore continuer sa rééducation et pourrait sortir prochainement si tous les signaux sont au vert. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement.
Côté course, le premier abandon intervient avant même le départ de la première spéciale. Thomas Schmid, le suisse-allemand deuxième du Championnat Suisse Rallye Junior avant la manche chablaisienne, avait choisi une Peugeot 208 R2 pour tenter de contrer la paire Lathion qui a remporté les deux premières manches. Hélas, le moteur de la 208 refuse tout service avant même le départ de la spéciale d'Evionnaz-Vernayaz. Rageant pour ce pilote qui avait encore une carte à jouer avant ce revers. Finalement, sans Schmid, la paire Michellod/Fellay se montre la plus rapide sur la route à l'issue de la première journée de course, devant Nicolas Lathion qui roulait sous les couleurs du Sébastien Loeb Racing. Une envie de faire de même que son mentor ? Peut-être, car le lendemain, Nicolas et Gaëtan prennent le leadership de la catégorie R2 pour ne plus la lâcher. Ils sont suivis par leur plus principal contradicteur Jonathan Michellod puis par Jean-Marie Renaud qui s'est montré une nouvelle fois performant sur ces routes. Niki Bühler a malheureusement dû abandonner.
En R1, c'est Sacha Althaus (Citroën DS3 R1, photo) qui l'emporte devant les nouveaux venus, la paire valaisanne Girolamo/Michellod qui réalise une course de grande qualité pour une première. Le podium R1 est complété par les régionales de l'étape, les filles Audrey Dauphin/Santana Chesaux qui continuent d'apprendre sur les routes du Championnat Suisse.

DSC 6415CP Copier Copier

Cette année, en intégrant la Coupe d'Europe, le Rallye du Chablais a dû réaliser deux classements distincts entre les voitures du groupe R et les véhicules caduques d'homologation comme les ISA et ISN. Parmi ces véhicules, qui étaient 18 au départ, c'est clairement l'hécatombe puisque seuls 5 équipages ont vu la ligne d'arrivée! Un Rallye du Chablais exigeant pour ces équipages qui, pour la plupart, s'est soldé par un abandon mécanique. Parmi ceux qui ont réussi à franchir la ligne d'arrivée, notons la présence de la Clio S1600 de Christian Blanchard en tête. Ils remportent cette catégorie après l'abandon de Marc Valliccioni qui devaient concourir dans cette catégorie au vu de l'homologation de sa Porsche qui n'est pas éligible en European Rally Trophy. La paire Blanchard/Helfer terminent devant la Clio groupe A d'Hervé Tavernay, ancien champion suisse qui revient 10 ans après avec sa voiture qui l'avait emmené en 2006 sur la deuxième marche du podium final de l'épreuve déjà. Un joli clin d'oeil au passé. Ce podium est complété par les jurassiens Clément et Adrien Piquerez (photo) qui ont emmené leur Peugeot 106 groupe A à une belle place d'honneur, signant notamment sous les trombes d'eau de la fin de rallye le dernier scratch de la catégorie nationale avec 15 secondes d'avance sur leur plus proche poursuivant. A noter également dans cette catégorie la 4ème place du suisse-allemand Tognali et la 5ème des nouveaux Raphaël Eicher/Aurélie Huber (Renault Clio) qui réussissent leur souhait : terminer ce rallye avec leur voiture montée par leurs soins de A à Z.

DSC 6003CP Copier Copier

En VHC, Christian Kelders (Porsche 911, photo) s'est montré le plus rapide dans une bagarre qui n'était pas gagnée d'avance malgré son grand palmarès. Le luxembourgeois qui découvrait l'épreuve remporte la catégorie devant Pascal Bachmann qui prend la deuxième place avant le départ de la dernière spéciale en raison de l'abandon d'Eddy Bérard à la sortie de la spéciale de Collonges. Dommage pour le valaisan qui a réalisé une prestation de qualité sur les routes qui l'avaient l'an dernier amené hors de la piste... Une année après, avec la BMW M3 refaite, Eddy a montré qu'il était un sérieux candidat au classement final du VHC, une catégorie qui lui échappe jusqu'à présent. Pascal Bachmann, qui a su régaler les spectateurs de ses passages généreux est donc premier suisse, devant un Guy Trolliet forcément heureux de retrouver le podium, lui qui avait manqué de peu la victoire finale en VHC l'an dernier suite à un abandon sur les routes du Mont-Blanc. Accompagné de Sébastien Moulin aux notes, le vaudois signe une belle opération au classement du VHC 2017 même s'il sera difficile d'aller chercher les pilotes qui ont participé aux deux premières manches de la coupe réservée aux véhicules historiques. Sur les dix partants en VHC, seuls trois abandons sont à souligner, trois abandons arrivés tardivement dans la course puisque tous les pilotes ont pu réaliser la première journée sans encombre, avant qu'Edy Schorno doive rendre son carnet, alors qu'en moderne, de nombreux équipages avaient déjà capitulé, pour des ennuis mécaniques.

 Kelders Collonges

Le prochain rallye du Championnat Suisse est agendé au Rally del Ticino fin juin alors que le Championnat Suisse Rallye Junior s'octroye une pause jusqu'au Rallye du Gothard et le Clio R3T Alps Trophy ira plutôt du côté de Châlon-sur-Saone pour le Rallye de Bourgogne / Côte Chalonnaise au début juillet. Toutes les infos sur le Rallye del Ticino sur la PAGE SPECIALE de ce site.
Le classement du Rallye du Chablais est à découvrir en cliquant sur ce lien : CLASSEMENT CHABLAIS 2017.

E-mail

Loeb gagne, Carron mérite le respect

Le Rallye du Chablais a débuté sous les meilleurs auspices avec une concurrence féroce entre Sébastien Loeb (Peugeot 208 R5) et Sébastien Carron (Ford Fiesta R5) puisqu’à l’issue de la première étape, après huitante kilomètres de spéciales, le champion suisse en titre virait en tête de l’épreuve, face à un champion du monde qui peinait à trouver ses repères avec la voiture qu’il découvrait.
Après un nouveau scratch samedi matin, Sébastien Loeb a pris le leadership du rallye qui lui échappait sur les sept premiers chronos. Une première place du rallye qu’il n’a plus jamais abandonné puisque Sébastien Loeb termine ce rallye avec 34.5 secondes d’avance sur le valaisan Sébastien Carron. Le podium est complété par Ivan Ballinari à 2 minutes 06. Présent dans la bagarre tout au long du week-end, le belge Peter Tsjoen termine quatrième avec sa Ford Fiesta R5. Olivier Gillet, au volant de sa Porsche 997 GT3, complète le top 5 de ce rallye. A noter que le nonuple champion du monde des rallyes a avoué n’avoir que très rarement connu une concurrence aussi féroce que celle de Séabstien Carron, preuve de la qualité du plateau helvétique.   
Côté VHC, Christian Kelders impose sa Porsche 911 face à Pascal Bachmann (Ford Escort) et Guy Troillet (Porsche 911), suite à l’abandon d’Eddy Bérard à l’issue de l’avant-dernière spéciale.    
Dans le cadre du Clio R3T Alps Trophy, c’est Aurélien Devanthéry qui réussit à prendre la première place de ce trophée monomarque face à Florian Gonon qui a connu une sortie de route dans le chrono de Champéry, sans conséquence grave mais qui lui fait perdre du temps. Il rétrograde au 4ème rang et du même coup Ismaël Vuistiner et Olivier Courtois complètement le podium, derrière le valaisan Devanthéry.
Enfin en Junior, victoire de la paire Lathion, Nicolas et Gaëtan, qui se placent sur la plus haute marche du podium face à la concurrence de Jonathan Michellod qui s’est révélé plus ardue que prévue. Finalement, le leader du Championnat Suisse Rallye Junior reste solidement accroché à cette place puisqu’il remporte la victoire du R2 devant Michellod et Jean-Marie Renaud. En R1, c’est Sacha Althaus qui rentre à Aigle avec la victoire devant le néophyte Guillaume Girolamo et le duo féminin Audrey Dauphin / Santana Chesaux.        
Retrouvez les résultats complets sur notre site www.rallyeduchablais.ch.

18902996 10209085893165101 1542721899 n

E-mail

Carron impressionne !

Le Rallye du Chablais aura tenu toutes ses promesses à l’occasion de la première journée de course. L’invité et parrain de l’épreuve, Sébastien Loeb, étrennait pour la première fois de sa carrière la Peugeot 208 R5 face à l’armada de pilotes helvétiques au volant de véhicules de cette même catégorie, avec en guise de maitre de cérémonie le leader du Championnat Suisse des Rallyes, Sébastien Carron, présent avec sa Ford Fiesta R5. Et le rallye débute sous les meilleurs auspices pour le dernier nommé, signant d’entrée les trois meilleurs temps, devant la sommité du rallye mondial et ses neuf titres en Championnat du Monde. Mais l’habitué de la plus haute marche mondiale ne s’est pas laissé marcher sur ses plates-bandes trop longtemps. Il répond dès le début de la deuxième boucle de trois spéciales et ne lâche plus la première place en spéciale. Néanmoins, malgré ses trois scratchs signés coup sur coup, Sébastien Carron reste en tête devant Sébastien Loeb pour 4.9 secondes. Le podium est complété par Ivan Ballinari et sa Fiesta R5 qui terminent cette première étape du Rallye du Chablais à 42.1 secondes du leader. Le top 5 est complété par Olivier Gillet (Porsche 997 GT3) et Peter Tsjoen, multiple champion de Belgique en Ford Fiesta R5.   
En VHC, le régional de l’étape Pascal Bachmann (Ford Escort) était en tête durant la première boucle avant de prendre un troisième rang déjà qu’il méritait amplement face à une concurrence féroce. Celui qui a le plus montré les dents est très certainement le luxembourgeois Christian Kelders, au palmarès important et qui emmène sa Porsche 911 sur la première marche à l’issue de cette première étape de huitante kilomètres. Il est suivi d’Eddy Bérard (BMW M3), puis par Bachmann. A noter que tous les historiques sont à l’arrivée, un sans-faute lors de cette première étape, malgré l’âge avançant de ces véhicules.
Dans le cadre du Clio R3T Alps Trophy, Aurélien Devanthéry vire en tête devant l’actuel leader de la catégorie Florian Gonon. Le podium de ce trophée monomarque est complété par Ismaël Vuistiner.
£Enfin, en Junior, notons la belle prestation de Jonathan Michellod (Peugeot 208 R2) qui rentre à Aigle avec le leadership de la catégorie reine du Junior. La paire Lathion, Nicolas et Gäetan (Peugeot 208 R2), leader du Junior avant cette manche, semblent être partis sur un rythme plus prudent et terminent cette première partie du rallye à la deuxième place. Ils sont suivis par Jean-Marie Renaud (Peugeot 208 R2). En catégorie R1, c’est Sacha Althaus (DS3 R1) qui réalise la meilleure performance devant Guillaume Girolamo (DS3 R1) et les filles Dauphin/Chesaux (Twingo R1).        
La deuxième étape débute samedi 3 juin à 7h20 à Aigle pour se terminer à la Halle des Glariers de cette même ville à 18h20. Résultats en live sur le site www.rallyeduchablais.ch.

Podium Fin 1 etape Carron

E-mail

Le Plaine et Cimes convie les helvètes pour sa 44ème édition

Le Rallye Plaine et Cimes est connu et reconnu dans sa région. De tout le Haut-Rhin, on se rend aux bors des spéciales de ce régional devenu dès cette année une épreuve à participation étrangère autorisée. Le règlement a été modifié en ce sens tout récemment et permet aux suisses de participer à ce rallye. L'un d'entre eux a déjà annoncé qu'il y sera présent, il s'agit de Michaël Burri, avec un rôle quelque peu particulier. "Avec ma copine nous participerons à ce rallye en tant que voiture ouvreuse 0" confie-t-il. Il troquera la Fiesta R5 pour une autre 4x4 qui a connu ses heures de gloire en rallye. "Ce sera à bord d'une Mitsubishi Lancer Evo 7 groupe A" que nous nous ferons plaisir" clame le pilote classé actuellement au 4ème rang du Championnat Suisse des Rallyes. Cette épreuve de type régionale est composé d'environ 40 kilomètres répartis en 7 petits chronos 6 kilomètres de moyenne et nouveauté cette année, la ville de Cernay, chef-lieu du rallye, accueillera la spéciale inaugurale sous forme de super-spéciale en ville. Le rallye continuera avec deux spéciales à parcourir trois fois le lendemain. "Ce rallye se déroulera les 16 et 17 juin, soit une semaine avant le départ du Rally del Ticino, ce qui semble une bonne préparation pour l'épreuve." Les inscriptions pour ce rallye sont normalement terminées ce lundi mais sont prolongées jusqu'à mercredi pour les suisses. Les droits d'engagements sont fixés à 290 euros. En cas d'intérêt, rendez-vous sur le site de l'organisateur, l'ASA Mulhouse Sud Alsace ou directement avec les documents nécessaires ici comme le règlement et le bulletin d'inscription.

15027943 1834359800116347 2609318807984615135 n

 

E-mail

Et si Sébastien Loeb ne remportait pas le Rallye du Chablais ?

A l'heure de compter les minutes avant le départ de ce Rallye du Chablais qui s'annonce comme exceptionnel, la question de la rivalité entre les deux Sébastien de tête s'est logiquement posée. Sébastien Loeb, nonuple champion du monde et oligarque du rallye durant de nombreuses années, fera une pige sur les routes du Rallye du Chablais en 208 R5. Face à lui, Sébastien Carron sera très certainement son principal adversaire au vu de ses performances lors de la dernière saison et demi. Alors, avant de prendre le départ, pourrait-on imaginer une victoire de Carron devant Loeb ? Nos confrères du Nouvelliste se sont posés la question ce jour dans leur édition papier et plusieurs spécialistes de la discipline ont leur point de vue, à l'image de Grégoire Hotz, qui sent bien un duel au sommet entre ces deux hommes. "Connaissant assez bien Carron, il va tout faire pour attaquer Loeb" clame l'octuple champion suisse dans Le Nouvelliste. Il est vrai que la voiture de notre champion national en titre est, sur le papier, plus performante que celle du nonuple champion WRC. La Fiesta est reconnue plus fiable et plus performante que la 208. C'est un point à l'avantage du suisse. Mais pourra-t-il combler l'énorme différence d'expérience entre les deux hommes ? Pas si sûr... mais toujours est-il que l'écart de plus de cinq minutes entre la DS3 WRC de Loeb et la Fabia S2000 d'Althaus en 2013 semble révolu. Le français descend d'un échelon cette année avec la 208 R5 alors que Sébastien Carron en gravit un avec son accession à la catégorie R5 contrairement à la S2000 employée par Althaus en son temps. L'écart devrait donc être moindre entre les deux hommes, mais de l'avis de spécialistes glanés ci et là, la victoire de Sébastien Loeb reste somme toute bien plausible, sans ennuis bien évidemment.
Pour rappel, Sébastien Loeb a participé au Rallye National de Haute-Provence en début d'année au volant de la Peugeot 306 Maxi dont il a fait l'acquisition récemment. Cette voiture, très en verve à la fin des années 90, reste une voiture performante, mais pas égal aux performance d'une voiture de tête actuelle. Faisant fi de cela, lors de cette épreuve où son épouse était aux notes, Sébastien Loeb n'a laissé que des miettes à ses adversaires. Eric Fanguiaire, pilote renommé aux très nombreuses victoires scratchs - il en compte plus de 40 dans sa carrière - n'a d'ailleurs tenu le rythme de Sébastien Loeb que sur une spéciale alors qu'il possédait une Fiesta WRC. Dès le deuxième chrono, Loeb s'est échappé et a signé tous les scratchs à sa disposition, prenant la tête du rallye dès l'ES 4, pour ne plus jamais se faire rattraper. Cette comparaison démontre bien tout l'étal du talent du pilote français et qu'il ne fera très certainement pas figuration sur les routes chablaisiennes au volant de la 208 R5 qu'il découvrira ce vendredi et ce samedi. Et n'oublions pas également les autres suisses au volant d'une R5 qui pourraient également tirer leur épingle du jeu. Le jeune Jérémie Toedtli qui réalisera son troisième rallye en R5 pourrait bien se mêler à la luttre entre les deux hommes. Sur les routes du Tour de Corse WRC, le neuchâtelois a fait sensation, terminant ce rallye au douzième rang scratch devant des pilotes comme le jeune Simone Tempestini qui est ni plus ni moins que le Champion Junior WRC en titre! Pour son deuxième rallye en catégorie R5 et sa première pige en Mondial, le suisse a étonné son monde et après sa troisième place scratch au Rallye du Valais l'an dernier alors qu'il découvrait la voiture, il semble logique qu'il fera partie des papables au podium de ce Rallye du Chablais 2017.
Toutes les infos sur la page spéciale RALLYE DU CHABLAIS de ce site ou sur le site de l'épreuve www.rallyeduchablais.ch.

18620796 1411330908925522 8867543879342013901 o

E-mail

166 kilomètres de pur bonheur au Rallye du Chablais

Le parcours du Rallye du Chablais a été dévoilé ce jour au grand public à l'occasion de la conférence de presse qui s'est tenue au Garage Inter Auto à Aigle, membre du groupe Leuba et l'un des partenaires principaux de l'épreRetruve chablaisienne. Cette édition 2017 fait la part belle aux classiques de l'épreuve en débutant tout de même le rallye avec une spéciale inversée. L'ES entre Evionnaz et Vernayaz revient dans le sens précité, soit une traversée du village de la Balmaz après la partie terre. Cette spéciale sera suivi du Col de la Croix et de la Tour d'Aï avec un passage pour le regroupement du Casino Barrière entre deux. Une huitantaine de kilomtères sont au programme de cette première journée avant d'attaquer le samedi une journée quasiment identique en termes kilométriques puisque le rallye compte 166 kilomètres en tout. Le départ de la deuxième journée sera donnée depuis Aigle où les équipages se rendront sur la spéciale des Rives dans le Val d'Illiez avant de réaliser le chrono de Champéry avec la fameux départ sur la Place du Téléphérique. Après un regroupement à Monthey, les équipages feront une nouvelle fois ces deux spéciales juste avant midi puis retour à Aigle pour l'assistance et la pause de midi avant deux passages sur les ES de Collonges - superspéciale en boucle où un tour a été rajouté - et Bex-Lavey. L'arrivée finale sera jugée quant à elle à 18h20 à Aigle.
Les 86 équipages engagés auront le plaisir de rouler sur ces épreuves spéciales dès ce vendredi 2 juin à 11h15. Retrouvez l'horaire complet ainsi que les spéciales sur la page spéciale RALLYE DU CHABLAIS de ce site.

13316785 1094148213987139 5971338078495355564 o

E-mail

Le Challenge inforallye.ch sur les routes du Chablais

A l'occasion du Rallye du Chablais, le Challenge inforallye.ch est de retour! A la clé pour cette manche des bons auprès de notre partenaire le Karting de Vuiteboeuf, un rabais de 50.- CHF sur votre prochaine commande auprès de RAVASICORSE ou encore, grâce à notre partenaire principal du Challenge, un bon de 150.- CHF à faire valoir auprès de c'iMagine pour équiper votre team à vos couleurs (rabais sur votre équipement personnalisés ou t-shirt).
Pour participer au Challenge inforallye.ch, il vous suffit de remplir le formulaire d'inscription qui se trouve sur la page CHALLENGE de ce site. Vous avez jusqu'à mercredi 31 mai à minuit pour le faire.
Près de 30 pilotes ont d'ores et déjà annoncé leur participation au challenge, pourquoi pas vous ? Le principe est simple : apposer deux autocollants inforallye.ch sur votre voiture (fournis gratuitement, couleur noire ou blanche) durant le rallye. Bonne chance!

17880553 1404466742955283 2264954290261201004 o

E-mail

Michaël Burri : "Un top 5 serait super"

A quelques jours du Rallye du Chablais, Michaël Burri s'est posé le temps d'un instant afin de revenir sur son début de saison. Après un premier rallye en Fiesta R5, le fils de l'ancien champion suisse a dû changer de monture à la dernière minute pour "son" rallye, le Critérium Jurassien, se retrouvant en DS3 R5 sans avoir réellement pu bien se préparer. Finalement, le résultat final a été plutôt intéressant en terminant quatrième de l'épreuve alors qu'il découvrait la voiture. "On a été contraint de changer de monture à la dernière minute suite à un conflit, mais Max Beltrami nous a sauvé la mise. On a pris beaucoup de plaisir même si la voiture changeait beaucoup!" détaille le pilote de 29 ans qui retrouve le volant de la Fiesta pour le Chablais. "Nous serons avec une voiture du team Roger Tuning. C'est un réel plaisir de prendre le départ d'un rallye comme celui-là qui a une saveur particulière pour moi et qui plus est avec un aussi magnifique plateau que celui de cette année." Car oui, Mich' a déjà signé de beaux résultats lors du Rallye du Chablais comme ce podium en 2010 avec la Clio R3. "C'était mon premier. Ca a toujours une saveur particulière et on s'en rappelle. J'ai également eu d'autres moments plus difficiles sur ce rallye, mais là, on repart de zéro. Nouvelle voiture, nouveau team. J'espère pouvoir faire une séance d'essai en amont afin de pouvoir aller chercher les meilleurs temps possibles. Et avoir la légende mondiale du rallye dans le même rallye, c'est quand même magique!" Quant à ses ambitions, Michaël reste modeste. "Au vu du plateau, c'est difficile de donner un objectif précis, mais un top 5 serait super" clame le pilote de l'une des Fiesta R5 du plateau. Car il est vrai qu'en termes de concurrence directe, il y en aura avec 11 véhicules de la catégorie reine. Pouvoir tirer son épingle du jeu ne semble pas chose aisée, mais le pilote bernois mettra tout en oeuvre pour y arriver. "On va tout faire pour être au plus proche de Sébastien Carron et Ivan Ballinari. A l'heure actuelle au Championnat rien n'est joué et on est dans le coup donc on espère pouvoir continuer après le Chablais, ce sera bien sûr une question de budget...." Quant à le voir sur la plus haute marche du podium en fin d'année, Michael tempère. "Ce ne sera surement pas pour tout de suite. Il faut s'habituer avec la voiture. On était pas mal bien en fin de rallye au Gier avec la Fiesta donc on va essayer de retrouver ces sensations, mais à mon avis il faudra bien une saison pour bien comprendre la Fiesta et se mêler à la victoire finale." Tout en sagesse et en modestie pour le pilote qui portera le numéro 9 sur les portières de sa Ford le week-en prochain lors de la 14ème édition du Rallye du Chablais.

17389065 1252293641536693 7164224286119327926 o

E-mail