Merci à nos fidèles partenaires qui soutiennent ce site!

    Merci à nos fidèles partenaires qui soutiennent ce site!

Bally au Monza Rally Show, entre plaisir et déception

Chaque année, l'un des événements les plus attendus pour tout amateur de rallye se déroule en Italie, sur le circuit de Monza à l'occasion du Monza Rally Show. Cette course, très populaire et qui accueille chaque année plusieurs centaines de milliers de spectateurs, n'a pas failli à la tradition cette année encore. Parmi tous les engagés, pour la plupart en R5, WRC, S2000 ou encore R3T : le tessinois Ivan Ballinari qui était au départ de l'épreuve au volant de sa Ford Fiesta R5. Le latin apprécie tout particulièrement cette épreuve qu'on peut qualifier d'original par rapport aux rallyes dits traditionnels. "Ce Monza Rally Show est vraiment très rigolo. Ce n'est pas un vrai rallye, mais c'est une fête du sport automobile qui commence le mercredi et se termine le dimanche! Voir tous ces spectateurs est incroyable! Ils sont tous là pour se faire plaisir et on n'a qu'une envie quand on voit ceci : faire le spectacle" explique Ivan Ballinari qui n'oublie pas le caractère particulier de cette épreuve. "Pour un pilote amateur comme moi, ce n'est pas aisé de jouer la gagne sur ce type d'épreuves car les compétitions sur circuit sont totalement différentes" complète Bally qui a d'ailleurs connu quelques difficultés en raison de la promiscuité avec ses adversaires. "Le résultat n'est vraiment pas à la hauteur. On a tout perdu à cause d'une touchette avec François Delecour (ndlr : roulant en Peugeot 208 R5). Il nous a tapé pour éviter d'être dépassé" explique, un brin encore énervé notre interlocuteur. "Avec son expérience, je pensais qu'il comprenait qu'une collision n'est pas l'objectif d'une manifestation du genre! Jusque-là on avait beaucoup joué ensemble et je trouve dommage perdre des places au classement à cause de cela." En clair, Ivan a dû sortir un tour avant la fin de la spéciale et a écopé ainsi d'un temps forfaitaire composé du moins bon temps des R5 auquel les organisateurs ont ajouté deux minutes. Autant dire qu'ainsi, le pilote tessinois n'a plus pu jouer quoi que ce soit. Philosophe, mais toujours sous le coup de ce mauvais pas, Ballinari complète son explication par "Rien de grave ! Il a juste perdu un de ces fans..."
Au-delà de cette déception, Ivan Ballinari est heureux, et ses sponsors aussi. "Pour le reste, on s'est vraiment fait plaisir et les sponsors ont bien aimé cela. Mon navigateur Andrea Togni en était à sa deuxième course et on a vraiment beaucoup rigolé ensemble. Et la famille Vortice est vraiment une fantastique équipe. Un top sponsor, comme notre team Roger Tuning ! A noter que nous sommes désormais en partenariat avec l'association Green Hope, une association active dans le spot pour la recherche contre le cancer" conclut Ivan Ballinari, de retour dans ses pénates tessinoises.

24785346 1993202494296257 8686688338521185194 o
Photo, Lorenzo Cavallo

E-mail

Mise en place d'un joker en Championnat Suisse Rallye Junior

Pour la septième année consécutive, le Championnat Suisse Rallye Junior aura lieu sur les routes helvétiques. Les pilotes nés dès le 1er janvier 1990 pourront s'affronter au volant de véhicules de catégories R1 et R2 avec cinq manches au programme. Débutant par le Rallye du Pays du Gier, le Championnat Suisse Rallye Junior continuera sur les routes jurassiennes à l'occasion du Crité' à la mi-avril puis prendra la direction du Chablais pour le rallye éponyme, manche également inscrite en ERT, l'European Rally Trophy, trophée européen de la FIA. Après ces trois premières manches, le Junior prendra quelque peu de repos avant de revenir sur les routes du Tessin à l'occasion du Rally Ronde del Ticino qui se déplace cette année les 31 août et 1er septembre. Enfin, en guise de final, le Championnat Suisse Rallye Junior ira du côté du Rallye International du Valais. Au-delà du programme que l'on peut qualifier de "classique", une nouvelle règle rentre en ligne de compte à l'occasion de cette cuvée 2018. Sur les cinq manches, seules quatre compteront pour le résultat final. Les équipages de la dernière édition ont été invités par l'organisateur à participer à une séance consultative afin de donner leurs points de vue et idées d'amélioration. C'est au sein de ce brainstorming que la proposition d'intégrer uniquement quatre résultats et donc un joker a été proposée, ce qui a été validé par les différentes instances dirigeantes de la catégorie Junior. Un Championnat Junior qui peut compter sur le soutien de partenaires importants tels que Michelin Motorsport, ETS Racing Fuels, Renault Suisse, Renault Sport Racing, Chazel Technologie Course, LP Tent, c'iMagine, Espace Automobile St-Julien et TSM Compagnie d'Assurances. A noter également que les jeunes participants au Championnat Junior n'auront pas besoin de mettre un nouveau réservoir sur leur voiture puisqu'une règlementation technique nationale liée à ces réservoirs souples a été accepté et ils ne seront pas obligatoires pour les véhicules R1 et R2 homologués avant le 1er janvier 2018.
Le formulaire d'engagement et le règlement suivront dans la deuxième quinzaine de décembre.

Valais 2017 Ludo 13 Copier
Photo, Ludovic Carnal - Communiqué, Championnat Suisse Rallye Junior - Adaptation : inforallye.ch

E-mail

Le Rallye du Chablais lève le voile sur ses contours 2018

Le Rallye du Chablais sera la troisième manche du Championnat Suisse des Rallyes en 2018 et elle débutera à la fin mai, mais ses organisateurs - Eric Jordan en tête - ont pour habitude d'informer les habitués bien à l'avance. Cette année, la tradition reste d'actualité avec ces derniers jours un programme provisoire qui a été dévoilé sur le site officiel du Rallye du Chablais qui fêtera son quinzième anniversaire. On y apprend que la clôture des engagements se fera le lundi 14 mai, une semaine et demi avant les reconnaissances qui pourront se faire comme habituellement le week-end précédent, soit les 26 et 27 mai ainsi que le 31 mai, jour également prévu pour les vérifications techniques et administratives. Le centre névralgique de l'épreuve ne devrait pas changer, ces vérifications auront donc très certainement lieu à Aigle, l'information n'ayant pas été encore dévoilée par l'organisation.
Par contre, la nouveauté précédemment annoncée sur inforallye.ch sera bel et bien d'actualité : le Rallye du Chablais intègre un shakedown à son épreuve. Ce dernier aura lieu le vendredi matin avant le départ du rallye dans la journée. Six épreuves spéciales sont au programme de cette première journée, un nombre identique à l'an dernier, tout comme d'ailleurs le nombre d'ES du lendemain qui se porte à huit, soit deux boucles de quatre parcours très certainement. Selon certaines informations recueillies, le parcours devrait subir malgré tout quelques changements. Ces changements semblent d'actualité puisque le Rallye du Chablais annonce 170 kilomètres de spéciales, soit environ quinze kilomètres de plus que l'an dernier. Au total, les pilotes parcourront 550 kilomètres. Le parcours sera dévoilé comme à son habitude lors de la Conférence de Presse de l'épreuve qui aura lieu le vendredi précédant les reconnaissances du rallye. Il faudra donc encore attendre quelques (longs) mois avant de savoir où les bolides passeront, tout comme la liste des engagés. Sébastien Loeb sera-t-il de la partie ? La question reste en suspens. Aujourd'hui, nous pouvons voir que le Championnat RallyCross et le Championnat WRC ne sont pas d'actualité ce week-end-là. Un bon point pour les organisateurs qui pourraient en profiter pour le faire venir. En tout cas, la page "Sébastien Loeb - Ma ligne de conduite", page suivant l'actualité du nonuple champion du monde mais qui n'est pas officielle, vient de créer un événement sur Facebook autour du Rallye du Chablais en indiquant "que ce rallye est bien noté pour eux". Une pure coïncidence ?

Chablais 2017 divers 079 Copier
Photo, Ludovic Carnal

E-mail

Kim Daldini remporte son premier rallye au scratch !

Le jeune tessinois Kim Daldini a les dents longues. Faisant partie des talents découverts au sein du Championnat Suisse Rallye Junior, il a désormais choisi de s'expatrier plusieurs fois dans l'année afin de participer à différentes épreuves en Italie. Grâce à l'expérience acquise au volant de la Clio R3T, le pilote de 24 ans réussit aujourd'hui à se hisser sur la plus haute marche d'un rallye, en l'occurrence le Rally di Castiglione, un rallye de 35 kilomètres répartis en six spéciales que Kim a su maitriser à la perfection. Avec plusieurs scratchs à son actif dont celui de la première spéciale, le tessinois a réussi à se placer sur la plus haute marche du podium dès l'entame de l'épreuve et n'a plus lâché cette position. Il remporte son premier rallye, et avec la manière puisque face à lui, le pilote de Cadempino avait 7 S1600, 6 "grosses" N4 - à savoir des Lancer Evo et des Impreza, ou encore des Clio Williams qui ont eu fait parler la poudre par le passé. La liste des engagés faisait état de plus de 110 partants.
Rappelons également que le tessinois s'est offert cette saison le titre de Champion IRC moins de 25 ans en Italie, l'une des compétitions les plus réputées dans ce pays.

19452900 10154500124501423 8043041319264755037 o
Photo, Arno, Flashencote.fr.gd

E-mail

Fin de rallye prématurée pour Jérémie Toedtli au Var

Ajouté tout récemment à son programme, Jérémie Toedtli a participé au Rallye du Var et a réussi à se placer parmi les différents pilotes engagés de tête dès l'entame du rallye. Après la première journée de course, Jérémie pointait au 15ème rang de l'épreuve, alors que le rallye comptait plus de vingt R5 au départ, sans oublier les WRC et la 306 Maxi de Sébastien Loeb. Un résultat encourageant que Jérémie Toedtli a également reproduit le samedi avec différents temps dans le top 20 de l'épreuve. Hélas, dans la dernière spéciale de la journée, celle de Collobrières, le jeune neuchâtelois part à la faute et sort de route. Selon nos informations, la Skoda Fabia R5 a pris feu, ce qui a occasionné la neutralisation de la spéciale. L'équipage aurait pu sortir avant l'embrasement du véhicule, ils ne seraient donc pas blessés.
Au niveau du classement général, David Salanon, accompagné de Jérôme Degout - également copilote de Sébastien Carron lors du Critérium Jurassien et du Rallye International du Valais cette saison - est en tête avec sa Fiesta WRC alors que Sébastien Loeb réalise une prouesse avec sa Peugeot 306 Maxi. Avec une voiture de plus de vingt ans en termes d'évolution - elle a néanmoins été refaite à neuf tout récemment - le nonuple champion du monde démontre qu'il est là et réussit une belle prestation. Le podium est complété par Sylvain Michel, Champion de France 2016. Quant à Sylvain Fivaz, autre helvète en course à bord d'une Renault Clio R3, il pointe après la deuxième journée de course au 88ème rang sur 150 équipages encore en course.

23826056 1465733483541712 6757671786879487697 o
Photo, Dimitri Chaix Photographie

E-mail

A trois mois du début de saison, voici ce que l'on sait sur 2018

Le calendrier annoncé en primeur sur inforallye.ch a été avalisé par l'ASS et ne comporte pas de surprises par rapport à la version annoncée ici. Il y aura bien six manches au programme avec un début sur les routes du Rallye du Pays du Gier. Habitué de la région de Saint-Chamond en France voisine, la manche inaugurale du Championnat Suisse des Rallyes aura lieu les 16 et 17 mars 2018, soit dans un peu plus de trois mois et une vingtaine de jours au moment de l'écriture de cet article.
Par la suite, les pilotes helvétiques prendront la direction du Critérium Jurassien qui, après une édition rayonnante dans le ciel pour ses 40 ans, repart pour un tour et une 41ème édition qui se tiendra les 13 et 14 avril 2018. L'épreuve aura à nouveau comme QG la ville de Saignelégier dans les Franches-Montagnes.
Puis viendra le tour du Rallye du Chablais, manche désormais faisant partie de l'European Rally Trophy, catégorie Alpine, et qui innove pour sa quinzième édition avec un shakedown qui aura lieu le vendredi matin avant le départ du rallye en cours de journée. Selon les premières informations glanées, le parcours devrait subir quelques changements, mais pour l'instant rien n'est officiel et ceci ne devrait pas bouger avant le début des reconnaissances, comme le rallye chablaisien a l'habitude de fonctionner. Quant à la présence du Champion du Monde des Rallyes, Sébastien Loeb, parrain de l'épreuve, l'organisateur n'en dit pas plus pour l'instant. "Je ne peux rien dire pour l'instant, je n'en sais rien. Ceci dépendra de son agenda." Un agenda qui, si l'on en croit les différentes rumeurs, pourrait être agrémenté de quelques manches en WRC, en plus de son programme en rally-raid et en rallycross. Un emploi du temps qui comprendra aussi le Rallye du Chablais qu'il a remporté après une lutte avec "notre" Sébastien - le champion suisse en titre, Carron ? inforallye.ch vous tiendra au courant si l'information devait se confirmer.
Habituellement, le Chablais annonçait le déplacement au Sud vers le Tessin à la fin du mois de juin. Cette année, le déplacement tessinois ne se fera pas avant la fin août en raison d'autorisations difficiles à obtenir. Max Beltrami, organisateur de la manche latine reste confiant. "Le déplacement a été effectué pour éviter les problèmes de pollution d'air et suite à un règlement qui interdit le passage de sport motorisé dans les villages durant l'été, soit du 15 juin jusqu'à la fin août" explique Max. Le rallye devrait donc prendre place, à cheval entre août et septembre, les 31 et 1er en l'occurrence. Ceci reste encore à confirmer, un délai de réserve ayant été laissé aux tessinois pour annoncer leur participation ou non au Championnat Suisse des Rallyes. "Les politiques sont avec nous... les écolos un peu moins" conclut Max Beltrami quand on lui demande si le rallye risque de ne pas se faire.
Du coup, pour ne pas laisser les amateurs helvètes de rallye sur leur faim trop longtemps, un nouveau rallye prend place dans le calendrier, à savoir le Moscato Rally situé à Santo Stefano Belbo en Italie. Situé à environ 4 heures et demi de Lausanne, la cité italienne est le fief de Balbosca. Si Ivan Ballinari annonce sa participation au rallye, il aura un avantage sur ses adversaires puisque le tessinois a participé à cette épreuve cette année et était d'ailleurs en tête du rallye avant de sortir de route. A noter que ce rallye compte environ 75 kilomètres actuellement au compteur mais les organisateurs assurent qu'il comptera 91 kilomètres au minimum, synonyme de rallye de type 2, comprenez par là que 35 points seront en jeu sur cette épreuve, comme le Rallye du Chablais par exemple. Ce rallye aura lieu en plein été, à savoir les 20 et 21 juillet. Pas de répit pour les amateurs du championnat helvétique, eux qui étaient habitués à une pause relativement longue entre la fin juin et le mois de septembre. A en croire les différents amateurs de rallye en Italie, l'arrivée du Championnat Suisse et de ses animateurs a enthousiasmé les aficionados italiens. C'est un honneur pour eux que l'on se déplace sur cette épreuve réputée comme très bien organisée par les spécialistes italiens et qui comptait l'an dernier déjà plus de cent inscrits. 
Enfin, pour terminer, le Championnat Suisse prendra la direction du Rallye International du Valais 2018 qui se profile déjà à l'horizon. A l'heure du bilan, l'organisateur se montre confiant pour la suite. "Nous avions repris le rallye en janvier dernier et avons cravaché pour y arriver. Je pense que nous avons réussi à montrer notre patte et avons réussi à créer un événement fédérateur, à l'image des valeurs que nous souhaitons mettre en place" explique Cédric Borboën qui penche déjà sur la prochaine édition. "Nous avons désormais quatre mois d'avance sur l'an dernier et avons - je l'espère - démontré notre savoir-faire, notamment avec une véritable animation aux Casernes. Nous ne voulons pas perdre ce temps" sourit Cédric, motivé comme jamais. Du côté des nouveautés, le rallye prendra ses quartiers à Sion comme il était prévu initialement. Les Casernes seront le centre d'intérêt durant les deux jours de course et quelques nouveautés ne sont pas exclues. "On a déjà quelques idées, on va y travailler ces prochains mois" conclut le directeur général de l'épreuve qui clôturera la saison 2018. Une saison que l'on espère aussi passionnante que celle que nous avons quitté il y a déjà près d'un mois.
Enfin, terminons par les championnats et trophées qui ont quasiment tous pris forme. La Coupe Suisse VHC aura lieu sur toutes les manches du Championnat moderne, la Coupe Suisse devrait emboiter le pas dans le même sens alors que le Clio R3T Alps Trophy aura lieu au Gier, Crité, Chablais, Mont-Blanc et Valais. Le Championnat Suisse Rallye Junior n'a pas encore annoncé son calendrier, mais selon les échos, il devrait avoir lieu sur les mêmes manches que le Clio R3T Alps Trophy, hormis le Mont-Blanc qui sera remplacé par le Tessin.

DSC 2017 06 02 11696
Photo, Olivier Wintenberger Photographie

E-mail

J. Toedtli : "J'ai quelques projets en tête"

A l'aube du Rallye du Var qui se tiendra ce week-end à Sainte-Maxime, dernière manche du Championnat de France des Rallyes, Jérémie Toedtli revient sur sa prestation du Rallye International du Valais. Une prestation qui lui reste bien sûr quelque peu en travers de la gorge puisque le neuchâtelois était deuxième avant de se voir infliger une pénalité de deux minutes correspondant à deux pointages en avance la veille. Avec ce souci de timbrage que Jérémie et son team ont contesté mais qui est resté d'actualité, c'est l'objectif du jeune pilote de 23 ans qui s'est envolé. "Bien sûr que le podium était visé, à vrai dire c'est difficile d'en espérer moins en raison de notre troisième place de l'an dernier, mais aussi de l'apprentissage obtenu entre temps avec deux manches en Mondial" entonne Jérémie, un brin déçu, avant de continuer "Cela dit la concurrence était de mise cette année et je savais que cette place n'était pas acquise et qu'il faudrait aller la chercher." Au moment où le pilote se retrouve donc deuxième - la pénalité n'étant pas encore officialisée - Jérémie tente le tout pour le tout. "Je savais qu'à la régulière, sans erreur de la part de Basso, c'était quasiment impossible, mais une crevaison ou un petit tête-à-queue est vite arrivé. Du coup, j'ai quand même pris la décision de mettre quatre gommes neuves pour la dernière boucle." Une situation quelque peu inhabituelle : à 23 ans, pour sa quatrième course en R5, Jérémie se retrouve tout proche d'un double Champion d'Europe aux près de deux-cents rallyes à son actif dont une bonne trentaine avec une R5. L'exploit mérite d'être souligné. Mais comme à son habitude, Jérémie se montre modeste et humble. "Au moment de me retrouver si proche de lui, je n'y pense pas trop, je reste vraiment concentré sur ma course. De plus, à ce moment-là, j'avais plus d'une minute d'avance sur le pilote suivant, ce qui me laissait un peu de marge. Et les deux spéciales de la région de Martigny sont deux spéciales que j'apprécie. J'ai donc pris un plaisir énorme à rouler, c'était le top" exprime Jérémie qui se tourne désormais vers l'avenir et la prochaine course qui l'attend, le Rallye du Var, ce week-end, tout proche de Saint-Tropez en France voisine. "Je n'avais que quatre course au programme cette saison pour des raisons de budget et d'étude avec mon école d'ingénieur, mais finalement le patron d'Easyrally m'a fait une proposition que je n'ai pas pu refuser" rigole notre interlocuteur qui n'oublie pas la réalité du terrain et du travail encore à accomplir. "Les résultats de cette saison étaient plutôt intéressants et plus particulièrement celui du Tour de Corse qui, lui, était magnifique. Cependant, cela reste difficile de trouver des partenaires et toutes les personnes qui fréquentent ce sport peuvent en témoigner." Ceci n'empêche pas d'avoir les yeux déjà lorgnant sur 2018 ... "Rien n'est certain, mais j'ai quelques projets en tête, mais on doit en discuter. A priori pour gravir les échelons de ce sport, il est inévitable de découvrir les manches du Mondial... mais il faut un budget pour cela. Affaire à suivre" conclut Jérémie, prêt à en découdre face à l'armada de R5 présente au Rallye du Var. Ils seront plus de vingt dans cette catégorie.

23270111 2038507739741377 2118239075961757756 o
Copyright : TRUSK, DOMPIX

Voici la nouvelle déco de la Skoda Fabia R5 d'Easyrally avec laquelle Jérémie participera au Rallye du Var.
Plus de photos sur la page Facebook d'Easy Rally.

23737615 2013807042206360 2689739221746621957 o

E-mail

Jérémie Toedtli au départ du Rallye du Var

Le Rallye International du Valais terminé, sur une note peut-être pas aussi positive qu'espérée - une pénalité de deux minutes l'empêche de terminer deuxième du rallye à seize secondes du vainqueur - Jérémie Toedtli ne s'arrête pourtant pas en si bon chemin. Auteur d'une performance de choix lors du Tour de Corse WRC en avril dernier, lui qui découvrait les routes du Mondial en R5, le jeune neuchâtelois tentera de se mêler à la bagarre à l'occasion de la dernière manche du Championnat de France des Rallyes, le Rallye du Var, qui se déroulera le week-end prochain proche de Sainte-Maxime et Saint-Tropez (F). Au volant de sa Skoda Fabia R5, Jérémie aura fort à faire puisque la concurrence sera rude avec pas moins de 21 R5 au départ. Si Yoan Bonato, Champion de France en titre, ne participera à l'épreuve que comme voiture ouvreuse au volant de la toute nouvelle C3 R5, les autres pilotes inscrits ont pour la plupart un palmarès qui démontre sur le papier que Jérémie Toedtli aura du travail pour faire parler la poudre. Néanmoins, face à un double Champion d'Europe et ancien pilote de Mondial notamment, le neuchâtelois a su démontrer tout l'étal de son talent sur les routes valaisannes. Arrivera-t-il à rééditer l'exploit sur les 180 kilomètres qui l'attendent la semaine prochaine ? Réponse au plus tard dimanche prochain aux alentours des 10h00 où l'arrivée finale du Rallye du Var sera prononcée. Pour connaitre la liste des engagés complète, rendez-vous sur ce lien LISTE DES ENGAGES RALLYE DU VAR. A noter que Jérémie Toedtli croisera également un autre suisse, Sylvain Fivaz, qui prendra le départ de ce rallye avec sa Renault Clio R3, comme c'était le cas déjà ces deux dernières années. Et ce Rallye du Var s'annonce aussi comme l'une des attractions phares de la saison avec la participation du duo neuf fois champion du monde composé de Sébastien Loeb et Daniel Elena. Depuis 2012 et leur participation au Rallye du Chablais, les deux hommes n'ont plus participé à un rallye hors championnat du monde ensemble. C'est donc une opportunité unique pour les amateurs de la discipline, mais aussi des mythiques voitures de rallye puisque le duo participera à ce rallye en Peugeot 306 Maxi. Auront-ils leur chance face aux affutées WRC et R5 annoncées au départ ? Réponse là aussi dimanche prochain aux alentours des 10h00. Pour connaitre les cartes et horaires du Rallye du Var, rendez-vous sur le SITE OFFICIEL DE L'EPREUVE.

18920739 1946367355598171 5052582562848916993 o
Copyright : Gérard Brönnimann, Videorace

E-mail

Les pilotes féminines s'expatrient

Habituellement couru à la fin mars, le Rallye de Franche-Comté, à deux pas de la frontière jurassienne, tout proche de Delle (F), a pris ses quartiers ce troisième week-end de novembre avec de nombreux amateurs de la région comme chaque année. Pour compléter les rangs français, trois équipages helvétiques ont fait le déplacement dont un équipage 100% féminin, celui composé de Lisiane Zbinden et Marion Varé. Déjà vues ensemble lors du Rallye du 14 juillet, les deux jeunes helvètes ont participé à cette épreuve au volant de leur habituelle Renault Twingo R1. Lisiane franchit la ligne d'arrivée de ce rallye au 67ème rang sur 90 partants. Son papa, également présent sur ce rallye avec la Mitsubishi Lancer Evo 9 termine le rallye à la 72ème place, après avoir perdu de précieuses minutes dans la deuxième spéciale de l'épreuve. Quant au troisième équipage engagé, Clément Piquerez / Jérémy Michellod, étaient 54ème du rallye au moment de prendre le départ de la dernière spéciale, avant une annonce de mise hors-course à l'issue du dernier chrono.
Et comme ce titre évoquateur le dit, les demoiselles suisses aiment apparemment les épreuves à l'étranger puisque Maude Studer a participé au Rallye Terre de Vaucluse le week-end dernier au volant d'une Peugeot 206 RC, accompagnée par Célia Uzzo aux notes. Le duo féminin termine ce rallye à la 53ème place, devancées par le seul autre helvète engagé sur ce rallye, Frédéric Clément, qui termine au 50ème rang sur 65 avec cette même voiture.

23755898 10210339694469350 1607564804 n
Le duo Lisiane Zbinden / Marion Varé à l'occasion du Rallye de Franche-Comté, à deux pas du Jura. Photo, Olivier Wintenberger

23550400 298077864038326 5780274677039501174 o
Le duo Maude Studer / Célia Uzzo en pleine attaque lors du Terre de Vaucluse. Photo, Jérôme Gondran

E-mail

Le Rallye du Mistral (F) endeuillé

Cette saison 2017 touche pratiquement à sa fin, mais la liste des tragiques sorties de route continue de s'allonger. Le Rallye du Mistral, épreuve régionale d'environ trente kilomètres, se déroulant dans la région d'Aix-en-Provence, a été touché en plein coeur dès l'entame avec la sortie de l'équipage Ronald Bertet et Philippe Bertrand durant le premier chrono. Les deux hommes participaient au rallye dans la catégorie VHC et étaient l'un des équipages favoris du rallye. Agés de 47 et 52 ans, les hommes avaient derrière eux une carrière importante avec notamment une victoire dans la catégorie VHC en ce début d'année au Rallye de la Durance. La première boucle ayant été annulée, l'épreuve a tout de même repris en cours d'après-midi. Tous les autres équipages engagés en VHC ont décidé de ne pas prendre le départ en hommage à cet équipage roulant en Renault 5 GT Turbo. En moderne, le choix a été laissé aux équipages, une trentaine d'entre eux ayant décidé de rendre le carnet et de ne pas prendre le départ de ce rallye qui doit se terminer ce soir aux alentours des minuit. inforallye.ch transmet ses plus sincères condoléances aux familles et amis des deux personnes touchées, ainsi qu'aux organisateurs de l'épreuve.

23674858 923396814485702 6671429616387658318 o
Drame au Rallye du Mistral, Ronald Bertet et Philippe Bertrand ont perdu la vie. Photo, Bastien Roux

E-mail

Michaël Burri : "Ce Rallye du Valais est dans le top 3 de mes meilleurs résultats"

Le Rallye International du Valais aura offert son lot de surprises. Si Kevin Abbring, Sébastien Carron ou Olivier Burri figuraient parmi les favoris de l'épreuve, tous trois ont été éliminés plus ou moins rapidement de l'épreuve. Grâce à ces abandons, Giandomenico Basso a pu ravir son premier succès en Valais après sa participation qui lui avait offert la place de dauphin de Grégoire Hotz, c'était en 2009. Derrière l'italien, Bernd Casier s'est montré le plus régulier et profitant des abandons des autres ténors, il a pu ravir le deuxième rang de ce Rallye International du Valais édition 2017. Et sur la troisième marche, fier de sa prestation et on le comprend, un certain Burri, mais pas celui que l'on aurait pu finalement imaginer sur le podium. C'est le fils Michaël qui s'est frayé le chemin de la victoire suisse. inforallye.ch l'a rencontré quelques semaines après ce succès afin de revenir sur ce beau succès, très certainement l'un des plus beaux de sa carrière. "Oui je suis super heureux du résultat final au Rallye du Valais" entonne d'entrée le bernois. "J'aurai néanmoins voulu être plus vite dans le coup car après la première boucle vendredi, je n'étais pas dedans. Mais le résultat final est plus que satisfaisant même s'il ne faut pas oublier que ma troisième place est due à ma régularité et aux divers faits de course." Et justement, s'il en est un qui a touché en plein coeur son adversaire direct, c'est bien les deux minutes de pénalité infligées en fin de rallye à Jérémie Toedtli pour des erreurs de pointage qui ont eu lieu la veille... "Il méritait vraiment cette deuxième place" clame Michaël. "Avec Jérémie on s'entend bien. On a grandi les deux dans des familles complètement axée autour du sport automobile et on a toujours eu de très bons rapports car depuis tout petit on se côtoie. Mon père a longtemps roulé sous les couleurs de GTO, l'entreprise de la famille Toedtli" détaille le pilote de la Fiesta R5, lui qui s'est retrouvé en confrontation directe avec son papa qui étrennait pour l'occasion une Skoda Fabia de la même catégorie. "Ce qui n'était pas prévu" complète Michaël. "On avait dit qu'on ne ferait pas les mêmes rallyes, mais le Rallye du Valais est une épreuve qu'on ne peut pas louper. Et de plus j'étais vraiment surpris du niveau qu'il a démontré sur les premières spéciales. Dommage que ça se finisse par une sortie de route car il méritait vraiment une nouvelle victoire. En termes de performances pures, entre lui et moi, il était devant c'est certain. J'ai quand même fait quelques temps devant lui, mais à la lutte, c'est lui le vainqueur" explique, en toute modestie, le pilote de 29 ans. Et quand on lui demande si ce succès est classé parmi ses meilleurs résultats, il n'hésite pas une seconde. "C'est clairement dans le top 3 de mes meilleurs résultats avec ma deuxième place des deux roues motrices au Monte-Carlo 2011 et ma deuxième place du JWRC au Rallye d'Allemagne en 2013". Et ce succès sur les routes du Vieux-Pays ont été accompagnées d'une toute autre très belle nouvelle à l'issue de cette épreuve. "J'ai demandé ma chérie en mariage à l'issue de la journée du samedi. Vous comprendrez donc que ma priorité en 2018 est clairement l'organisation de notre mariage" explique le futur marié, avant de renchérir "Mais si j'arrive à réunir le budget, j'aimerai bien participer à quelques manches c'est sûr."

23213303 2038507706408047 546244201381870798 o
Copyright : TRUSK, DOMPIX

E-mail

Du nouveau dans le calendrier 2018 du Championnat Suisse des Rallyes

Après une saison 2017 clôturée lors du Rallye International du Valais, les regards sont d'ores et déjà tournés vers la prochaine saison où plusieurs changements sont annoncés. Si le nombre de rallyes ne change pas avec toujours six manches au programme, c'est un changement de date que subit le Rally del Ticino. Habituée à la fin juin, l'épreuve basée à Lugano prend ses quartiers à la fin août - début septembre afin de pallier à des autorisations quelques peu difficiles à obtenir pour la période estivale. Avant cela, les habituels Gier, Critérium et Chablais sont annoncés au calendrier alors qu'un nouveau rallye fait son apparition, pour combler la (trop) longue pause qui aurait eu lieu entre le début juin au Rallye du Chablais et la fin août au Rally del Ticino. La Comission Sportive Nationale (CSN) a donc décidé d'intégrer le Moscato Rally, épreuve située à Santo Stefano Belbo en Italie - fief de Balbosca pour la petite anecdote - qui aura lieu à la fin juillet. Cette épreuve d'habituellement environ 75 kilomètres, où Ivan Ballinari était en tête cette année avant une sortie de route, sera quelque peu rallongée et comptera au minimum 91 kilomètres, synonyme d'une épreuve de type 2, c'est-à-dire du même genre qu'un Critérium Jurassien ou un Rallye du Chablais avec 35 points en jeu. Voici comment devrait s'articulier le calendrier 2018, encore officieux avant la sortie officielle de ce dernier sur le site de l'ASS :


16-17 mars 2018
Rallye du Pays du Gier

13-14 avril 2018
Critérium Jurassien

30 mai-2 juin 2018
Rallye du Chablais

fin juillet 2018
Moscato Rally

1er-2 septembre 2018
Rally del Ticino

18-20 octobre 2018
Rallye International du Valais

20232110 712597712284404 4674307090138198295 o
Ivan Ballinari a participé l'an dernier au Moscato Rally avec cette Ford Fiesta R5
Copyright : Moscato Rally Facebook

E-mail

Nouvelles réjouissantes concernant les réservoirs FIA

L'an dernier, à cette même période, la tension montait d'un cran en raison d'une règle imposée par la FIA concernant les réservoirs d'essence qui se devaient d'être FIA au 1er janvier de cette année. Néanmoins, après de nombreuses discussions, cette règle a été reportée au 1er janvier 2018, faute de réservoirs disponibles en temps et en heure pour la plupart des véhicules.
Aujourd'hui, la nouvelle s'annonce quelque peu différente puisque Auto Sport Suisse a publié un nouveau règlement concernant les véhicules du groupe N, A et R - hormis R3T et R3D - où désormais le réservoir homologué à la base sur le véhicule suffit.
En clair, tous les véhicules homologués avant le 1er janvier 2018 et qui n'ont pas de réservoir FIA peuvent rouler sans ceux-ci. Les véhicules homologués dès le 1er janvier 2018 arriveront avec ce réservoir et seront donc tenus de l'avoir durant toute leur durée de vie. C'est un soulagement pour bon nombres d'amateurs qui devaient s'attendre à de gros frais durant l'inter-saison afin de remettre leur voiture aux normes. A noter que pour les rallyes du Championnat Suisse sur sol français, la FFSA confirme que le règlement du Championnat ou du trophée qui y participe - soit le Championnat Suisse ou le Championnat Suisse Rallye Junior par exemple - qui prévaut. Il n'y aura donc pas de problèmes de réservoir sur le Rallye du Pays du Gier qui semble être la première manche du Championnat 2018. La calendrier de la saison devrait d'ailleurs être confirmé sous peu par les instances dirigeantes de l'ASS.

RallyeSunseekerRefuelFuelPitstopServicePark
Copyright : Richard Pardon Photography, http://richardpardon.co.uk

E-mail

RAVASICORSE fait peau neuve !

Derrière ce titre, n'y voyez pas un changement radical. Non, que tout le monde se rassure, Pietro Ravasi est toujours présent dans l'entreprise familiale qui siège à quelques kilomètres de Lugano. Chez RAVASICORSE, on y retrouve toujours les pièces au meilleur prix et avec le service suisse. RAVASICORSE fait par contre peau neuve sur le net. Avec un nouveau site internet encore plus connecté, vous y trouverez en deux clics ce que vous recherchez. Comme d'habitude, les catalogues se retrouvent sur le site internet de RAVASICORSE. Vous pourrez ainsi y retrouver toutes les pièces que vous souhaitez et en cas de besoin, Pietro se tient à votre entière disposition pour vous conseiller et vous livrer ces pièces au meilleur prix. C'est une des volontés premières de l'entreprise familiale : être au service du sport automobile, à moindres coûts.
C'est d'ailleurs pour cette raison qu'inforallye.ch et RAVASICORSE a créé le Club Premium RAVASICORSE. En vous y inscrivant, une inscription totalement gratuite et sans engagements, vous obtiendrez des rabais en rapport avec la compétition sur les produits du catalogue 2017, vous serez conseillés sur simple mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et vous participerez automatiquement à un tirage au sort d'un bon de 100.- CHF à faire valoir auprès de RAVASICORSE.

En étant client chez RAVASICORSE, c'est l'assurance d'un service de proximité, des prix en francs suisse, un service client rapide et immédiat ainsi que les plus grandes marques aux prix européens.

Pour visiter le nouveau site de RAVASICORSE, rendez-vous ici > Nouveau site RAVASICORSE

Pour devenir membre du Premium Club, rendez-vous ici > Premium Club RAVASICORSE

a 919ef6a9adf2a7e13295f477b09820e9

Copyright : lavetrina.ch

E-mail

Tirage au sort final du Challenge inforallye.ch

Comme il est de coutume en fin de saison, tous les participants au Challenge inforallye.ch, même pour un seul rallye, participent à un tirage au sort final permettant de remporter de très sympathiques prix grâce à nos différents partenaires que sont Pirelli, RAVASICORSE, LP Tent & c'iMagine ainsi que le Karting de Vuiteboeuf que nous remercions une nouvelle fois de leur soutien. Parmi tous les pilotes ayant fièrement inscrit leur nom au Challenge inforallye.ch, un tirage au sort a été effectué - peu importe le nombre de rallyes effectués cette saison - et les pilotes suivants ont été récompensés.

 

1er prix
4 pneus d'été ou d'hiver (max. 18 pouces) offert par Pirelli

Guillaume Girolamo
Le pilote, fils d'un ancien pilote, a étrenné cette saison les couleurs d'inforallye.ch sur sa DS3 R1 en Championnat Junior.
Au tirage au sort, il remporte 4 pneus d'été ou d'hiver (à choix) offert par notre partenaire principal du site, le manufacturier Pirelli.

Ticino 2017 0118


2ème prix
"Mettez vos sponsors en valeur", 1 barrière "Vision", inclus bâche et impression offert par c'iMagine
2 entrées au Karting de Vuiteboeuf
valeur totale de 380.- CHF

Anthony Huguelet
Participant à plusieurs rallyes cette saison, le pilote jurassien aura hélas terminé sa saison sur une sortie de route lors du Rallye du Chablais. Très certainement motivé comme il se doit, le pilote Subaru sera de retour bientôt et pourra du même coup décorer son assistance aux couleurs de ses partenaires grâce à cette barrière "Vision" offerte par notre partenaire c'iMagine, accompagné par deux entrées au Karting de Vuiteboeuf pour faire patienter le retour de la prochaine saison.

CRITERIUM JU 2017 0221


3ème prix
"Soignez votre look", 100 paires de lunettes personnalisées 1 couleur, offert par c'iMagine
2 entrées au Karting de Vuiteboeuf
valeur totale de 350.- CHF

Willy Santschi
Présent sur la scène rallystique depuis de nombreuses années, l'agriculteur neuchâtelois a troqué sa Saxo groupe A contre une Peugeot 208 R2 à l'occasion du dernier Rallye International du Valais, dans le but de fêter son jubilé de cinquantenaire. Affuté et rapide, l'infatiguable pilote a terminé sa saison sur une belle note, se montrant le plus rapide de la catégorie, hors Junior. Au tirage au sort final, il remporte son package lunettes personnalisées offert par c'iMagine ainsi que deux entrées au Karting de Vuiteboeuf.

RIV 2017 0167

 

4ème prix
Un bon de 100.- CHF auprès de RAVASICORSE
2 entrées au karting de Vuiteboeuf
valeur de 150.- CHF

Laurent Métral
Laurent est un passionné multi-tâche. Parfois assis dans le baquet de droite - c'était le cas lors du Slowly Sideways au Critérium et au Rallye du Chablais - parfois pilote en côte et slalom, le pilote multidisciplinaire s'est aussi essayé au baquet de gauche dans une voiture mythique, l'Escort Cosworth WRC à l'occasion du Rallye International du Valais. Un joint de culasse les arrête dans la première spéciale, rageant. Il pourra se consoler avec le prix remis par tirage au sort, à savoir un bon de 100.- CHF chez RAVASICORSE et 2 entrées au Karting de Vuiteboeuf.

RIV 2017 0134

 

5ème prix
Un bon de 50.- CHF auprès de RAVASICORSE
2 entrées au karting de Vuiteboeuf
valeur de 100.- CHF

Christian Blanchard
Au volant de sa Renault Clio S1600, le pilote vaudois s'est rappelé à ses bons souvenirs tout au long de la saison. Auteur de résultats plutôt intéressants, l'ancien vainqueur de la Coupe Suisse des Rallyes a aussi connu de la chance au moment du tirage au sort. Il repart avec un bon de 50.- CHF à faire valoir chez RAVASICORSE ainsi que deux entrées au Karting de Vuiteboeuf.

Chablais 2017 0511


Merci à tous les équipages qui ont porté les couleurs d'inforallye.ch à l'occasion de cette saison 2017 et nous nous réjouissons d'ores et déjà de revoir nos couleurs sur vos voitures en 2018 !

E-mail

[CHALLENGE INFORALLYE] Dernière manche remplie de suspense !

Plus d'une trentaine de pilotes inscrits au Rallye International du Valais ont également déposé leur inscription dans le cadre du Challenge inforallye.ch qui a lieu sur les manches du Championnat Suisse sur sol helvétique. Après le Crité, le Chablais et le Tessin, place donc à la dernière manche du calendrier avec cette fois-ci pas moins de cinq prix en jeu, uniquement pour cette manche, sans compter les prix remis par tirage au sort en fin d'année, et donc après ce dernier rallye. Mais concentrons-nous sur le Rallye International du Valais et ses différentes prestations. Chez inforallye.ch, le but du challenge n'est pas d'être uniquement le meilleur sur le piste. Le jury prend également en considération les performances sur une spéciale, la continuité sur une saison, etc. La performance pure étant récompensée par les organisateurs, inforallye.ch souhaite mettre en avant les pilotes qui méritent une distinction, quelque peu différemment parfois. Après analyse des différentes performances, le top 5 suivant a été établi.

1er - "Soignez votre assistance", 1 ensemble table et banc pliant, 6 places, PRO Zown/Newstorm "Bayern", brun et vert, d'une valeur de 335.- CHF - offert par LP Tent & c'iMagine
Joël Pitteloud / Dominique Robyr

Le duo valaisan revient sur le Rallye International du Valais après une participation au Rallye du Chablais au mois de juin dernier. Ce sont les deux seuls rallyes auxquels ont participé Joël et Dominique cette saison. Depuis quelques années, les apparitions de Joël se sont faites avec parcimonie, mais par contre avec toujours le même plaisir de rouler son "antique" Opel Astra. Après un passage par une Renault Clio il y a quelques années qu'il a délaissé par manque de moyens de la maintenir en forme correctement, le régional de l'étape est revenu à son Astra qui n'a jamais quitté le fond de son garage. Réalisant sa voiture tout seul, le pilote de Saxon a le mérite d'avoir terminé ce rallye éprouvant et que l'on peut qualifier de difficile avec une voiture qui commence gentiment à compter les années. Pour sa 40ème place après un début de rallye quelque peu prudent et surtout une 5ème place en ISA derrière 4 Clio S1600, le jury a décerné le premier prix, soit un ensemble table et blanc pliable pour 6 personnes d'une valeur de 335 francs offert par LP Tent & c'iMagine, au duo Pitteloud / Robyr et leur vaillante Astra. Bravo à eux !

Valais 2017 Ludo 11 Copier

2ème prix - "Des casquettes de qualité et originales", bon de 150.- CHF à faire valoir sur une commande de casquettes, offert par c'iMagine
Jonathan Michellod / Stéphane Fellay

Au volant de leur Peugeot 208 R2, la paire Michellod / Fellay a dominé les débats du Junior. En l'absence du vainqueur sortant, le duo ne s'est pas fait prier, s'offrant des temps de référence dans la catégorie R2 pourtant excellement bien fournie, avec même quelques têtes d'affiche du TER. A la lutte dès l'entame du rallye, les valaisans ont réussi à se faire une place de choix, dans le Junior certes, mais aussi dans cette catégorie R2. En s'offrant la victoire de classe en fin de rallye, le jury d'inforallye.ch a décidé de décerner le prix numéro 2, soit un bon de 150.- francs pour des casquettes auprès de c'iMagine, à l'équipage vice-champion junior 2017.

RIV 2017 0250

3ème prix - un bon de 50.- francs chez RAVASICORSE ainsi que 2 entrées au Karting de Vuiteboeuf
Thomas Schmid / Cornel Frigoli

La paire suisse-allemande a démontré tout l'étal de son talent lors des précédents rallyes au volant d'une Renault Twingo R1. Ancien champion suisse de rallycross, Thomas a vite franchi le cap du rallye en réalisant des chronos très intéressants. Après une opération chou blanc lors du Rallye du Chablais, la faute à la mécanique, le jeune saint-gallois est revenu au Rallye International du Valais avec cette même Peugeot 208 et les résultats ne se sont pas faits attendre. A l'aise et impressionnant par ses passages, Thomas a réussi à se placer à plusieurs reprises dans le trio de tête du Junior. Hélas, une sortie de route dans la dernière spéciale ruine tous ses espoirs et accidente son copilote. Selon nos dernières informations, Cornel, touché à la clavicule, va mieux et a pu sortir de l'hôpital rapidement après le rallye. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement et dès qu'ils seront en pleine forme, les deux juniors pourront profiter d'entrées au Karting de Vuiteboeuf ainsi qu'un bon de 50.- francs chez RAVASICORSE.

Valais 2017 Ludo 12 Copier

4ème prix - deux entrées au Karting de Vuiteboeuf
Vivian Randin / Olivier Pointet

C'était un rêve pour lui. Il l'a fait et plutôt bien si l'on en croit le chrono final. Vivian Randin, absent des tabloïds rallystiques depuis quelques années est revenu au volant d'une ancienne championne suisse des rallyes, la Renault Clio S1600. A la lutte avec Christian Blanchard notamment qui en a fait l'acquisition, Vivian avait tout à apprendre avec cette voiture. Au final, il n'aura pas que joué le rôle de poursuiveur puisque le pilote vaudois s'est montré rapide et performant face à ses adversaires. A la lutte avec Anaël Frossard, autre pilote en S1600, les deux hommes ont régalé les spectateurs et les suiveurs avides de la sonorité si typique de cette Clio S1600. Pour le féliciter de son résultat, à savoir la troisième place du ISA, le jury d'inforallye.ch a décidé d'offrir la quatrième place du Challenge à la paire Randin/Pointet.

RIV 2017 0068

5ème prix - deux entrées au Karting de Vuiteboeuf
Sébastien Berner / Grégoire Chappot

Si vous voyez passer une voiture avec des Schtroumpfs, c'est la sienne. Accompagnée de Gargamel et Azraël à l'arrière, la DS3 R3T du duo valaisan ne passe jamais inaperçu. Les enfants aiment cette voiture et apparemment, ceci lui porte chance puisque depuis qu'elle est décorée ainsi, les abandons sont rares. La seule fois où elle ne portait pas cette robe, la paire Berner/Chappot a dû abandonner. Un porte-bonheur ? En tout cas, les schtroumpfs ne sont pas derrière le volant, mais celui qui y est a le pied lourd. En embuscade avec les meilleurs du Clio R3T Alps Trophy notamment, Sébastien a réussi une nouvelle fois une prestation intéressante sur ses routes, terminant quatrième de sa catégorie, à tout juste une minute du premier. Un résultat qui mérite une distinction dans notre Challenge inforallye.ch. Il repart donc avec deux entrées au Karting de Vuiteboeuf pour attendre le retour de la prochaine saison.

RIV 2017 0243

Et comme ce rallye clôt le Challenge inforallye.ch de cette saison, vous retrouverez très rapidement le tirage au sort final avec de nombreux prix à la clé, un tirage au sort ayant lieu parmi tous les pilotes ayant mis au moins une fois deux autocollants inforallye.ch sur leur voiture durant les derniers rallyes sur sol helvétique.

E-mail

Classements finaux de la saison 2017

Le Rallye International du Valais a distribué de nombreux points dans les différentes catégories que sont le scratch, le Junior, le Clio R3T Alps Trophy, la Coupe Suisse et la Coupe des Véhicules Historiques. Si le titre dans la catégorie reine était déjà assuré pour Sébastien Carron et la place de vice-champion pour Ivan Ballinari, la médaille de bronze pouvait se jouer parmi plusieurs pilotes. Au final, c'est Michaël Burri qui remporte cette troisième place sur le podium, lui qui y était déjà, mais Nicolas Althaus avait de quoi le titiller. D'ailleurs, les deux pilotes se sont retrouvés en confrontation quasi directe lors du Rallye International du Valais. Au final, c'est donc Michaël Burri qui s'est imposé au niveau suisse et a marqué les 42 points promis au vainqueur. Jérémie Toedtli et Nicolas Althaus complètent le podium suisse, ce qui leur permet de grimper respectivement aux 10ème et 4ème rang du classement scratch. Ce top 10 est complété par une autre R5, celle de Mike Coppens, meilleur valaisan au Rallye International du Valais (8ème) et par quatre 208 R2, celles du Champion Suisse Rallye Junior Nicolas Lathion (5ème), Niki Buhler (6ème), Jonathan Michellod (7ème) et Jean-Marie Renaud (9ème).
Du côté de la Coupe Suisse des Rallyes, le règlement oblige trois participations aux manches qui en font partie - les mêmes que le Championnat - sous peine d'être exclu du classement final. Parmi la trentaine d'équipages ayant scoré au moins une fois dans la saison, seuls dix équipages ont répondu à la condition d'avoir pris trois départs. Les autres équipages ont été volontairement laissés, mais hors classement, à titre informatif. Au classement final, c'est le duo Piquerez qui s'impose avec leur Peugeot 106 groupe A. Sacha Althaus/Lisiane Zbinden en Twingo R1 pointe au deuxième rang devant la paire Blanchard/Helfer en Clio S1600. Cette année, le classement de la Coupe Suisse offre des points dans chaque classe. En clair, un pilote qui est premier du S1600 marque autant de points qu'un autre pilote en tête d'une autre classe, par exemple celle de l'ISN. C'est pour cette raison que Christian Blanchard, Clément Piquerez et Julien Schopfer ont tous trois marqués ces 32 points sur ce rallye.
Du côté des VHC, Eddy Bérard reçoit pour la première fois le titre de Champion en catégorie historique, une belle récompense pour cet animateur du VH depuis de nombreuses saisons. En imposant sa vaillante Ford Escort MK1 sur les routes du Vieux-Pays qui accueillaient pour la première fois une manche historique, le valaisan s'offre ce titre qui lui manquait encore à son palmarès. Julien Camandona (BMW M3), très bon challenger sur les routes du Rallye International du Valais, complète le podium en étant deuxième, tout comme Alain Rothlisberger (Ford Escort).
Enfin, dans le Clio R3T Alps Trophy, la bagarre avait encore lieu entre Olivier Courtois le français et Ismaël Vuistiner le valaisan. Au final, c'est le régional de l'étape qui impose sa Clio R3T, Courtois ayant abandonné sur sortie de route lors de la spéciale inaugurale du samedi matin. Le couple valaisan Ismaël Vuistiner / Florine Kummer pourra donc participer au Rallye Monte-Carlo 2018, manche du Championnat WRC, au volant de cette même voiture, mise à disposition par les partenaires du trophée.
Pour compléter le tour d'horizon des différents championnats et coupes, notons que le Championnat Suisse Rallye Junior a terminé sa course sur les routes du Valais. Assuré du titre, mais absent, Nicolas Lathion aura l'opportunité de rouler sur deux manches helvétiques en 2018 au volant de la Clio R3T mise à disposition par les différents sponsors du Championnat réservé aux pilotes de moins de 28 ans. Derrière lui, Jonathan Michellod, monté d'un cran en cours de saison et qui a démontré tout l'étal de son talent, a raflé le titre honorique de vice-champion suisse Junior. Niki Buhler est troisième.
Retrouvez tous ces classements sur la page de la SAISON 2017.

Valais 2017 Angela 34 Copier
Nicolas Althaus / Alain Ioset terminent au quatrième rang du Championnat Suisse des Rallyes.

E-mail

Le livre [ART] of Rally devrait revenir à la fin de l'année

Massimo Prati est un photographe désormais bien connu dans les paddocks de course automobile. Passionné par la photographie en général, il a réussi, années après années, à mettre en exergue la beauté de notre sport grâce à des clichés qui lui ont offert de nombreuses critiques positives, même au-delà de nos frontières. Pour la troisième et dernière fois, le photographe valaisan souhaite éditer un livre avec ses clichés pour retracer la saison du Championnat Suisse et d'autres événements qu'il a couvert pendant l'année. Néanmoins, pour pouvoir éditer ce livre, Massimo a besoin que les intéressés se manifestent pour s'assurer du financement du projet. C'est pour cette raison qu'il a ouvert un sondage à ce sujet permettant à toute personne intéressée de notifier cela en remplissant un formulaire sur son site. Ce formulaire est purement indicatif et permettra de voir si le nombre de commandes nécessaires pourra être atteint.
Le délai étant fixé à ce mercredi 1er novembre, il va falloir vous ruer sur votre clavier si vous avez envie d'une édition 2017 du livre [ART] of Rally signé Massimo Prati. Pour ce faire, un seul lien pour passer votre pré-commande, ça se passe sur le site de MP-Photography. inforallye.ch soutient la démarche de Massimo et vous invite très cordialement à suivre le projet de ce photographe passionné qui se démène pour pouvoir réaliser ce livre.

IMG 9758
Une des nombreuses photos signée Massimo Prati. Sera-t-elle dans le livre [ART] of Rally 2017 ?

E-mail

Résultats des pronostics du Rallye International du Valais

Difficile de faire son pronostic correctement avec tous les abandons de favoris durant cette édition 2017. Parmi les nombreux pronostics qui nous sont parvenus, les noms de Kevin Abbring, Sébastien Carron et Olivier Burri étaient cités. Hélas, aucun de ces pilotes n'a vu la ligne d'arrivée. Au final, le quintet de tête est composé de Giandomenico Basso, Brend Casier, Michael Burri, Jérémie Toedtli et Nicolas Althaus. Au niveau suisse, car il était aussi question au jeu des pronostics de ce Rallye International du Valais 2017, les cinq premiers sont Michael Burri, Jérémie Toedtli, Nicolas Althaus, Mike Coppens et Urs Hunziker. Personne n'a réussi à répondre correctement à l'entier du pronostic, autant au général qu'au niveau suisse, mais plusieurs se sont illustrés en réalisant de bons scores et le résultat final est le suivant :

1er prix, soit 2 entrées au Karting de Vuiteboeuf et 1 gilet Rallye International du Valais
Baptiste Aebi avec 15 points avec le pronostic composé de

1er GENERAL Carron
2ème GENERAL Toedtli
3ème GENERAL Abbring
4ème GENERAL Basso
5ème GENERAL N. Althaus
Pronostic CLASSEMENT SUISSE
Remplissez les 5 premiers au classement suisse (licence suisse)
1er SUISSE Carron
2ème SUISSE Toedtli
3ème SUISSE N. Althaus
4ème SUISSE O. Burri
5ème SUISSE M. Burri

2ème prix - 2 entrées au Karting de Vuiteboeuf et 1 t-shirt du Rallye International du Valais
Ludovic Dayer avec 14 points, avec le pronostic composé de

1er GENERAL Carron
2ème GENERAL Basso
3ème GENERAL O. Burri
4ème GENERAL Toedlti
5ème GENERAL N. Althaus
Pronostic CLASSEMENT SUISSE
Remplissez les 5 premiers au classement suisse (licence suisse)
1er SUISSE Carron
2ème SUISSE O Burri
3ème SUISSE J Toedlti
4ème SUISSE N Althaus
5ème SUISSE M. Burri


3ème prix - 2 entrées au Karting de Vuiteboeuf
Stéphane Jeanneret avec 13 points (ex-aequo avec Michel Monnard, mais a obtenu trois points supplémentaires avec la question subsidiaire), avec le pronostic composé de

1er GENERAL Abbring
2ème GENERAL Basso
3ème GENERAL Toedli
4ème GENERAL Burri Michaël
5ème GENERAL Dumas
Pronostic CLASSEMENT SUISSE
Remplissez les 5 premiers au classement suisse (licence suisse)
1er SUISSE Toedtli
2ème SUISSE Burri Michaël
3ème SUISSE Althaus
4ème SUISSE Carron
5ème SUISSE Sieber


Bravo à eux !
Et merci de votre participation.

9J6A8851 Copier
Michaël Burri, meilleur suisse

E-mail