banner cimagine.jpg

riv bon

Qui remportera le classement suisse du Moscato Rally ? A vos pronostics !

Le Moscato Rally apporte son lot de nouveautés pour la saison 2018 du Championnat Suisse des Rallyes. Cette nouvelle épreuve d'une huitantaine de kilomètres pourrait offrir à Steeves Schneeberger un bol d'air frais au niveau comptable s'il réussit à inscrire son nom au sommet du palmarès helvétique. Mais Ivan Ballinari, de retour, et l'expérimenté Olivier Burri - le coach de Schneeberger d'ailleurs - ne voudront tout de même pas lui laisser obtenir si facilement une nouvelle victoire. Sans oublier Cédric Althaus qui a démontré de belles dispositions et qui pourraient faire parler la poudre sur ce nouveau rallye, au sein même du fief de son loueur, Balbosca. Qui de ces quatre hommes remportera la victoire au niveau du Championnat Suisse des Rallyes ? Pourront-ils être taquiné par les S2000 et S1600 du plateau, voire par Jonathan Scheidegger, actuel troisième du Championnat Suisse ? A vous de nous le dire en participant au concours de pronostic instauré sur inforallye.ch. A la clé, les prix suivants :

1er prix
une session d'une demi-heure sur le simulateur PRO de SimulRacing à Charrat (VS)

2ème prix
un bon RAVASICORSE d'une valeur de 50.- CHF

3ème prix
un rabais de 50% sur une session de 30 minutes PRO auprès de SimulRacing à Charrat (VS)

4ème prix
deux entrées à la superspéciale du Rallye International du Valais 2018

Pour participer au concours de pronostic, c'est par ici que ça se passe : CONCOURS PRONOSTIC. Votre envoi est possible jusqu'au samedi 21 juillet à 15h20, soit une heure avant le départ de la première spéciale. A noter qu'il n'y a pas de pronostic pour les VHC, seul un concurrent - Marc Valliccioni en l'occurrence - y participera.

12540981 474766499400861 1388781796294365071 n
Photo, Stefano Romeo, Moscato Rally

 

13 engagés helvétiques au Moscato Rally, 4ème manche du Championnat Suisse des Rallyes

La liste provisoire des engagés au Moscato Rally fait plaisir à voir avec plus d'une dizaine de R5 dont de nombreux suisses, à commencer par le leader du Championnat Suisse, Steeves Schneeberger qui fera le déplacement en Italie avec son épouse et la Ford Fiesta R5 qui l'a emmené à la première marche du podium lors du Chablais. Cédric Althaus et Jessica Bayard seront également du voyage alors qu'Ivan Ballinari, accompagné par Paolo Pianca, a confirmé ce jour sur sa page Facebook qu'il serait au départ de l'épreuve et qu'il a pu obtenir le feu vert de ses médecins. Le multiple champion suisse Olivier Burri sera de la partie également au volant de la Fabia R5 de la famille. Il sera secondé par Anderson Levratti. Les autres R5 au programme de ce Moscato Rally sont italiennes.

CriteLC 001
Ivan Ballinari a confirmé sa présence au départ du Moscato Rally

Dans les autres catégories, Ruedi Schmidlin sera de retour avec la Ford Fiesta S2000. Erich Götte, comme à son habitude, le secondera dans cette mission. En S1600, c'est l'arrivée d'un ancien navigateur derrière le siège de pilote. Pour la première fois, Roberto Amstutz, copilote d'un certain Ivan Ballinari au début des années 2000 lors de la période de la Coupe 106, sera au volant. En Clio S1600, il tentera sa chance avec Claudio Buhler à ses côtés. Du côté du R3T, Kim Daldini fait une première apparition en Championnat Suisse cette saison. Le pilote tessinois, ancien vainqueur du Junior, se fait donc une pige sur les routes du Moscato avant de revenir très certainement sur son rallye, le Ticino à la fin août. Il sera accompagné de Daniele Rocca dans la Renault Clio R3T avec laquelle il a remporté une victoire scratch par le passé.

24273673 1564821423595939 8993885399055839728 o
Photo, Gea Daldini

Dans cette même catégorie du groupe R3, le véloce Jonathan Scheidegger tentera de briller sur les routes italiennes afin de continuer sur la belle lancée de ce début de saison où il pointe actuellement à la troisième position scratch. Luc Santonocito accompagnera le vaudois dans cette aventure. Du côté du Valais, c'est le couple Xavier Craviolini / Yannick Micheloud qui tentera l'expérience de cette nouvelle manche helvético-italienne avec une Honda Civic Type R. Côté R2, Sacha Althaus, qui s'est montré très rapide ce week-end lors du Rallye du 14 juillet en remportant haut la main sa classe, sera également au départ de ce rallye. Il retrouvera pour l'occasion Lisiane Zbinden qui l'avait délaissé lors du dernier rallye au profit du volant de sa Twingo R1. Les deux membres du Junior tenteront d'engranger encore plus d'expérience afin de se montrer plus affûté pour le Tessin qui compte pour le Championnat des moins de 28 ans.

CriteLC 001 2 Copier
Jonathan Scheidegger est actuellement troisième du Championnat Suisse des Rallyes avec sa DS3 R3T

En groupe N, Simone Tettamanti tentera sa chance sur  les 84 kilomètres du Moscato au volant de sa vaillante Honda Integra avec à ses côtés Nicola Petraglio. Le duo tessinois sera accompagné dans ce groupe N par Julien Schopfer, en tête de la Coupe Suisse, et qui a la ferme intention de marquer un grand coup sur les spéciales italiennes. Il sera accompagné dans cette mission par Mirjam Betschen. Enfin, en VHC, un seul représentant helvétique en la personne de Marc Valliccioni qui étrennera sa BMW M3 aux côtés de Marie-Josée Cardi. Le rallye débute ce samedi avec la première ES à 16h20. Plus d'infos sur la PAGE SPECIALE MOSCATO de ce site. D'autres suisses pourraient compléter éventuellement cette lilste provisoire d'ici les prochaines heures. A noter qu'avec les 13 équipages engagés, ceci permet à la manche de scorer le maximum de points, pour autant que tous les concurrents inscrits prennent le départ. Sinon, en deça de 12 partants, les points seraient divisés par deux, une mauvaise opération pour tout le monde, et surtout pour le Championnat.

Ivan Ballinari au Moscato Rally ? "J'ai promis que je mettais ma santé avant tout"

Ivan Ballinari garde le sourire et la motivation, lui qui avait dû déclarer forfait à l'occasion du Rallye du Chablais en raison de ses ennuis de santé. Le tessinois a été opéré dansla  foulée afin de soigner son hernie discale. Déçu de ne pas avoir pu prendre le départ du Chablais qui aurait pu le conforter encore un peu plus sur la première marche du podium scratch helvétique, Ivan a pris son mal en patience et pourrait être de retour à l'occasion du Moscato Rally dans deux semaines. Néanmoins, tout n'est pas encore assuré explique le pilote de Vernate. "Ma santé s'est améliorée. J'ai fait beaucoup d'exercices à la maison et ça fait du bien. J'ai pu recommencer le travail à 50% et le dos va mieux" détaille Ivan au moment de lui demander son état de santé. "Je fais beaucoup de physio pour retrouver la mobilité adéquate. Il reste encore une semaine pour voir les bénéfices..." complète le tessinois qui en saura plus sur son avenir rallystique à court terme suite au rendez-vous qu'il a fixé avec son médecin dans quelques jours. "Mais comme l'inscription au Moscato doit se faire avant ce rendez-vous, je serai très certainement sur la liste des engagés mais pas encore sûr de pouvoir y participer" explique le deuxième du Championnat. "J'ai promis que je mettais ma santé avant tout !" tonne celui qui s'en tiendra donc aux desiderata de son docteur. Le tessinois saura donc quelques jours avant le rallye s'il pourra y participer ou non. "Et toute façon, si j'arrive à être au départ, ce sera une victoire personnelle avant tout. La course, ce sont des points à engranger pour le championnat... c'est autre chose" termine Ivan, philosophe et optimiste.

18953219 10155382764284568 7393575472882324031 o
Photo, Massimo Prati

Le leader du Championnat, Steeves Schneeberger, au départ du Moscato Rally

Le Championnat Suisse des Rallyes prendra ses quartiers d'été à Santo Stefano Belbo pour la quatrième manche de l'année lors du Moscato Rally, les 21 et 22 juillet prochains. Alors que les inscriptions sont encore possibles jusqu'au 12 juillet prochain, le leader actuel du Championnat, Steeves Schneeberger a confirmé à inforallye.ch sa présence sur les routes italiennes. "Notre but est de nous améliorer encore et travailler activement avec mon coach, Olivier Burri, pour aller de l'avant." Car si le résultat du Rallye du Chablais est déjà satisfaisant avec la première victoire en moderne pour le duo Schneeberger, ils ne veulent pas en rester là et avancer pour continuer de truster les premières places, eux qui découvrent la catégorie R5 pour leur première saison complète. Le duo peut compter sur une avance de 15 points face à Ivan Ballinari qui avait dû faire l'impasse sur le Rallye du Chablais en raison de problèmes de santé. Le tessinois n'a pas encore confirmé sa présence sur les routes italiennes du Moscato qu'il avait dominé l'an dernier avant de sortir de route. Il y a un mois, Ivan confiait sur sa page Facebook que la rééducation se passait comme il le fallait. "Un pas à la fois et beaucoup beaucoup de patience. La route est encore longue" confiait sur BP Swiss Rally Team. Sera-t-il au départ du Moscato ? Réponse prochainement.

34448681 1839212892813997 6215043644131377152 o

 

DMACK Tyres a la cote auprès des pilotes helvétiques

C'est le petit manufacturier qui a tout d'un grand. DMACK Tyres n'a pas fait long avant de se faire une place au sein du microcosme du rallye helvétique. Débarqué en début de saison, la marque anglaise a déjà séduit de nombreux amateurs de rallye à l'issue des trois premières manches du Championnat Suisse. "Après un Rallye du Pays du Gier disputé dans des conditions très difficiles, nous avons eu beaucoup de succès lors du Critérium Jurassien et du Rallye du Chablais" explique en préambule Thomas Rubin, le responsable pour la Suisse qui compte plus de 10 ans d'expérience avec son team dans l'assistance et la maintenance en rallye. "Nous avons eu jusqu'à quinze équipages sur certaines manches qui ont fait confiance à nos pneumatiques. C'est une réelle satisfaction pour nous et sommes confiants pour la suite" complète Thomas. "Nous soutenons également deux clubs de rallye qui reçoivent des prix sponsorisés par DMACK Tyres Switzerland dans le cadre de leur trophée. Ils en sont très heureux et les clients jusqu'à présent sont très satisfaits des pneumatiques. Sans exagérer, leur efficacité est bluffante selon les échos obtenus dans les paddocks."

DMACK Betschen
Cédric et Mirjam Betschen ont été enchantés par les pneumatiques DMACK

Autant dire que DMACK marque un grand coup en débutant dans le monde du rallye helvétique. Pour y arriver, le team DMACK Switzerland par l'entremise de Rubin Motorsport s'est démené en proposant de nombreux tests, points d'approvisionnements, sélection de pneus et soutien lors de la configuration des suspensions notamment. "C'est une offre unique en Suisse" tonne Thomas Rubin, le sourire aux lèvres de ce début d'année couronné de succès. Ari Vatanen, ouvreur de luxe du Rallye du Chablais et ambassadeur de la marque DMACK Tyres a d'ailleurs gratifié le nouveau team helvétique de précieux conseils, ce qui sera une bonne chose pour l'avenir, Thomas en est certain.

DAMCK Vatanen
Ari Vatanen sur le stand DMACK Tyres Switzerland lors du Rallye du Chablais

Un avenir qu'il voit d'un bon oeil. "DMACK est un fabricant de pneus de rallye uniquement. Les mélanges continuent d'être développés et la technologie WRC est adoptée sur tous les pneus. Bien sûr, les pneus ne fonctionnent que s'ils sont chauffés correctement et au niveau de pression idéal. Les caractéristiques de ces pneus sont en tout cas reconnus comme étant entre Michelin et Pirelli, on est donc dans la cour des grands et nous en sommes très heureux." Et l'ambitieux team DMACK ne s'arrête pas là puisque la marque de pneus sera le partenaire principal de la Power Stage de Rally for Smile qui aura lieu à la fin août sur le site des Casernes de Sion. Il sera possible de tester les pneus DMACK pour seulement 100.- CHF durant toute la matinée. Et pour 100.- CHF supplémentaire, il est possible de s'inscrire à la journée complète afin d'offir un sourire aux enfants en leur permettant de s'asseoir dans le baquet de droite.

DMACK stand
L'arche de départ de la Power Stage est déjà prêt!

DMACK sera également présent avec une voiture que l'on ne peut pas encore dévoiler... le suspense est entier! Enfin, pour la fin de la saison, l'équipe de DMACK Tyres Switzerland se réjouit de sa présence au Rallye International du Valais puisque le manufacturier est le partenaire officiel du TER, le Tour European Rally dont fait partie l'épreuve du Vieux-Pays. L'occasion d'obtenir le soutien de l'usine principale qui donnera un coup de main à l'équipe helvétique pour offrir le meilleur support possible à l'occasion de ce rallye. Quant aux nouvelles tailles de pneumatiques, homologué pour des VHC, elles seront présentés à la fin juillet et disponibles pour Rally for Smile dans le cadre des tests. Vous trouverez quelques infos supplémentaires sur le visuel ci-dessous et bien sûr toutes les dernières infos sont disponibles sur la page Facebook de DMACK Tyres ou directement sur leur site officiel.

DMACK Salomon
Jean-Marc Salomon a réalisé un partenariat avec DMACK pour sa Ford Fiesta R5

CriteLC 001
Beat Wyssen a également été séduit pour habiller son Abarth 124 Spyder Rally

DMACK VHC
L'offre spéciale VHC

Découvrez les spéciales du Moscato Rally en vidéo

Le Moscato Rally aura lieu dans moins d'un mois du côté de Santo Stefano Belbo. Les inscriptions sont ouvertes et disponibles via la page spéciale MOSCATO RALLY de ce site. Ce nouveau rallye du Championnat Suisse comporte trois spéciales qui seront à parcourir chacune à trois reprises. La première sera la mise en jambe avec trois passages dans celle-ci le samedi en fin de journée avant les deux suivantes, alternées sur la journée du dimanche. Retrouvez ci-dessous les images de ces trois spéciales accompagnées de quelques infographies utiles comme la carte du parcours ou l'altitude.

Spéciale "Torre" 1-2-3

Spéciale "Valdivilla" 4-6-8

Spéciale "San Grato" 5-7-9

Le Moscato Rally 2018 ouvre ses inscriptions | Cartes, horaires, règlement, bulletin d'engagement

Ce 21 juin marque l'ouverture des inscriptions à la quatrième manche du Championnat Suisse des Rallyes. Le Moscato Rally, nouvelle épreuve tracée dans la région de Santo Stefano Belbo, à 4h30 de route de Lausanne, est la grande nouveauté de cette saison 2018. Tracé sur 3 ES différentes et 9 chronos en tout, le Moscato Rally est très connu des pilotes italiens depuis de nombreuses années et devrait séduire les suisses également avec un rallye réputé comme exigeant mais très plaisant, à travers notamment les vignobles de la région. Santo Stefano Belbo, fief de Balbosca, sera le stamm de ce nouveau rallye qui compte 84 kilomètres de chronos, mais qui sera tout de même compté comme une épreuve de type 2, soit avec 35 points pour le vainqueur, ceci suite à une décision de la Commission Sportive Nationale (CSN) d'octroyer une autorisation unique en ce sens. Ce choix de la CSN a été motivé dans le fait que l'organisateur a fait son maximum pour augmenter le nombre de kilomètres, mais en raison des bisbilles du côté italien, il n'est pas possible d'aller au-delà de ce nombre de 84 kilomètres. Le rallye débutera le samedi 14 juillet, soit une semaine avant, par les reconnaissances de 10h00 à 22h00, avec certaines restrictions en fonction des ES. Puis la course à proprement dit commencera le 21 juillet avec trois ES, en l'occurrence trois fois la même, avant le triple passage dans deux ES différentes le lendemain. L'arrivée sera jugée le dimanche aux alentours des 18h30 à Santo Stefano Belbo. Dès aujourd'hui, les inscriptions sont ouvertes et ce, jusqu'au 12 juillet à minuit. Le prix de l'inscription est fixé à 1'000.- CHF, publicités incluses. Retrouvez les cartes, les horaires, le règlement et le bulletin d'engagement sur la page spéciale MOSCATO RALLY de ce site.

32440742 844524209091753 482759619765075968 o

10 ans de trophées soutenus par Renault en Suisse | Résumé de cette belle épopée

10 ans, voilà 10 ans que la marque Renault soutient différents trophées en Suisse. En cette année anniversaire, c'est l'occasion de refaire la genèse de cette belle histoire qui a offert d'excellentes retombées pour le Championnat Suisse des Rallyes tout entier. C'est donc en 2008 que tout débute avec la volonté de Renault Sport de créer une compétition en Suisse. Sous cette impulsion, les premières discussions ont été entamées et grâce au soutien de Renault Suisse qui a suivi, le premier trophée sous les couleurs de la marque au losange débute l'année suivante, en 2009 donc. La 1ère édition du Clio R3 Pirelli Swiss Trophy, couru sur 4 rallyes et 2 courses de côte, a sacré Pascal Perroud. Par la suite, cette compétition a eu droit à un petit frère, dès 2011, le Twingo R2/R1 Pirelli Swiss Trophy avant le passage à un trophée uniquement réservé aux R1. Le succès de cette compétition monomarque et l'engagement d'Auto Sport Suisse engendrent en 2012 la naissance du Championnat Suisse Rallye Junior qui existe toujours à l'heure actuelle, preuve que l'idée était intéressante. En parallèle de ce Championnat réservé aux pilotes de moins de 28 ans, Renault et ses partenaires dont Michelin Motorsport se lancent en 2015 dans l'aventure du Clio R3T Alps Trophy que l'on connait. Depuis 2009, la marque française a soutenu et continue de le faire en marquant de son empreinte le sport automobile et plus particulièrement le rallye en Suisse. Chaque année, des sommes très importantes sont investis par Renault Suisse et Renault Sport dans notre pratique sportive et nous ne pouvons que les remercier. Afin de prendre la température et connaitre les raisons du partenariat et du soutien conséquent, inforallye.ch est parti à la rencontre de trois acteurs essentiels : Maryse Luechtenborg, attachée de communication auprès de Renault Suisse, Josep Ferrer-Trias, coordinateur rallye auprès de Renault Sport Racing et Christelle Gyger, directrice de c'iMagine, entreprise d'autocollants, graphisme, objets pubs et textiles, qui est également un partenaire des différents trophées Renault depuis leurs débuts.

MARYSE LUECHTENBORG - RENAULT SUISSE

Comment en êtes-vous arrivé à réaliser ce partenariat il y a 10 ans ? Quelle est la genèse de ce projet ?
A l’époque, Renault Sport Technologies avait lancé la Clio III R3, en même temps qu’un championnat mono-marque à un niveau européen. Renault Suisse SA souhaitait recentrer ses activités sportives sur la Suisse, au plus près de ses clients. Il était donc tout naturel que nous suivions Renault Sport en créant avec notre partenaire BZ Consult Sàrl ce trophée en Suisse. Le Clio R3 Trophy se voulait une alternative attrayante pour les pilotes ayant fait leurs preuves dans les catégories inférieures ou dans des coupes de marque mais ne pouvant mobiliser un budget pour évoluer sur une auto de catégorie supérieure. La Clio R3 était la voiture parfaite pour ça, elle apportait une alternative attrayante en termes de performances sportives, de coût d’exploitation, d’impact médiatique, de sensations, avec un titre à forte valeur ajoutée par le haut niveau d’intensité qu’assure une compétition mono-marque.

Pourquoi est-ce que vous jouez le jeu depuis les débuts ?  
Le sport automobile fait partie de l’ADN de Renault. Outre des succès dans les plus grandes séries mondiales, l’histoire de Renault Sport est marquée par des modèles qui ont permis à des générations entières de pilotes amateurs d’assouvir leur passion, comme la R8 Gordini, La Supercinq GT Turbo ou la Clio R.S. « Ragnotti » groupe N, par exemple. Et cela avec des budgets accessibles aux plus nombreux, ce qui est très important pour notre marque. Notre engagement depuis 10 ans maintenant dans le rallye suisse s’inscrit dans cette tradition. Et les pilotes l’ont compris, le nombre d’engagés est chaque année à la hauteur de nos espérances et il est appréciable de constater que nos efforts ont un écho positif auprès des pratiquants de la discipline en Suisse.

Renault est impliqué en rallye depuis 10 ans en Suisse, malgré des budgets toujours plus serrés à tous les niveaux on l’imagine. Preuve que ce sport vous le rend bien ?          
Tout à fait. Le nombre de pilotes qui s’engage chaque année avec nous est constant et on retrouve, parmi eux, des grands noms du rallye Suisse qui après leur passage dans nos séries deviennent des acteurs de la compétition pour le titre de Champion Suisse des Rallyes notamment. La communauté de fans est aussi très active, au bord des routes et sur les réseaux sociaux. Et n’oublions pas le succès de notre gamme R.S., la déclinaison sportive de nos véhicules de série. Cela nous conforte dans le bien-fondé de notre engagement.

1931539 1160002565487 3570965 n
Pascal Perroud, premier vainqueur du Clio R3 Pirelli Swiss Trophy, c'était en 2009
Photo, project-diffusion.ch

Un trophée comme le Clio R3T Alps Trophy met en lumière un produit proche de la série, tout du mois esthétiquement. On peut se reconnaitre dans le conducteur d’une Renault Clio en les voyant passer, sans artifice ou appendices comme d’autres voitures de course plus impressionnantes. C’est un avantage d’avoir ce rapprochement entre la série et la voiture de rallye ?     
C’est clairement un avantage. Les voitures de courses sont certes équipées en conséquence, mais les voitures de série bénéficient des technologies embarquées dans les voitures de course. Le pontage entre le sport auto et le développement des voitures de série joue un rôle important dans notre industrie. Pionnier de l’automobile, Renault utilise aussi cette vitrine, autant au niveau mondial que local, pour exposer son savoir-faire dans les technologies de pointe. Les modèles de série en bénéficient directement : notre gamme R.S. en est la parfaite illustration, alliant sportivité, plaisir de conduite et sécurité.

Le rallye suisse pourra compter sur le soutien et l’appui de Renault ces prochaines années penses-tu ?              
Personne ne peut dire ce que l’avenir nous réserve dans un monde économique où tout va très vite mais le sport auto aura toujours une place chez Renault, quelle que soit la forme qu’il prendra dans l’avenir.

457963 4727762068184 1027349610 o
En 2010, Michael Droz réussit l'exploit de remporter le Twingo R2/R1 Pirelli Swiss Trophy au volant d'une modeste R1 face à la concurrence des R2. Dès l'année suivante, le trophée deviendra uniquement accessible aux R1.
Photo, Dav Frezzy


JOSEP FERRER-TRIAS, RENAULT SPORT RACING

Pourquoi est-ce que vous jouez le jeu depuis les débuts ?  
La compétition client a toujours été dans l’ADN de Renault. Nous souhaitons satisfaire nos clients tout en mettant en avant les valeurs de la marque et le lien avec la gamme Renault.

Renault Sport a développé de nombreuses activités dans différents domaines de sport motorisé. Le rallye vous tient tout particulièrement à cœur ?    
Depuis la première victoire de Marcel Renault en 1902, le rallye a toujours été présent chez Renault ! Après de nombreux succès obtenus par les pilotes officiels de la marque, l’activité est désormais totalement tournée vers les clients et il a toute sa place au sein de Renault Sport Racing.

338787 104595449651145 130143106 o
Sébastien Carron & Lucien Revaz ont remporté le Clio R3 Pirelli Swiss Trophy avant leur accession au titre national, c'était en 2011.

Qu’est-ce qui vous pousse chaque année à signer un nouveau partenariat avec les trophées suisses ?
La Suisse a toujours eu un fort engouement pour le sport automobile et le rallye était jusqu’à présent la seule activité autorisée. Les routes de montagne offrent de beaux rallyes ou s’affrontent de bons pilotes. Si on ajoute à ça l’excellent travail fait par Brice Zufferey ces derniers années pour promouvoir et développer les trophées Renault Sport, avec le soutien de Renault Suisse, cela donne de bonnes raisons pour être présent.


CHRISTELLE GYGER, C'IMAGINE

Pourquoi est-ce que vous jouez le jeu depuis les débuts ?  
C’est un trophée très intéressant pour les pilotes et le rallye suisse. De plus, il est organisé d’une main de maitre par Brice Zufferey. Ce dernier sait allier parfaitement le côté sportif mais également la communication, en mettant un soin particulier à respecter les sponsors du trophée et leur donner une bonne visibilité ainsi qu’interagir ensemble, par exemple en ce qui nous concerne la confection d’autocollants, vêtements, articles publicitaires ou tentes qui nous sont confiées.

c’iMagine & LP Tent sont très impliqués en sport motorisé. C’est un secteur qui vous plait tout particulièrement ?
Oui en effet ! On peut dire que c’est une passion ! Marc et moi-même avons pratiqué le rallye pendant 10 ans. Et au sein même de c’iMagine et LP Tent il n’y a pas moins de 6 personnes impliquées actuellement ou anciennement en rallye suisse ! Vous imaginez donc le thème de discussion à la pause ! Plus sérieusement, c’est une sorte de reconversion là ou certains anciens pilotes deviennent organisateurs par exemple, nous-même soutenons ce sport par le sponsoring grâce à notre entreprise.    

Qu’est-ce qui vous pousse chaque année à signer un nouveau partenariat ?           
Comme cité ci-dessus, nous avons le sentiment que notre soutien est apprécié à sa juste valeur, ce qui est très estimable pour nous et nous motive donc à continuer notre partenariat.

576907 10151134069924754 1364784249 n
En 2012, le premier Championnat Suisse Rallye Junior voit le jour. Thomas Joris et Stéphane Fellay en sortent vainqueurs avec leur Twingo R1 volante

1010233 591793867532286 1957133952 n
En 2013, Kim Daldini remporte la manche tessinoise, puis le Championnat Suisse Rallye Junior avec Giorgia Gaspari à ses côtés.
Photo, Max Ponti

10353320 281997475308150 3042248646716214691 o
La Twingo R1 des frangins Rossel, Simon et Thibaud, l'emportent en 2014. La paire remportera sa saison en Renault Clio R3T pour 2015
Photo, Championnat Suisse Rallye Junior

13248449 10207743722483579 1063898244043247400 o
2015, c'est le lancement du Clio R3T Alps Trophy. Grâce à sa victoire finale, Michaël Burri - accompagné d'Anderson Levratti - participent à la finale sur les routes du Monte-Carlo 2016. Ils remportent la victoire finale et ainsi une place en tant que pilote professionnel lors de la saison qui suit sous les couleurs de Renault, comme ici lors du Portugal WRC. Une expérience qu'aucun suisse n'avait réussi jusqu'à présent
Photo, Thierry Geiser

13062114 1066924406709520 3070752319564905110 n
Vainqueur du Championnat Suisse Rallye Junior en 2015, Cédric Althaus et Jessica Bayard ont obtenu quatre rallye en Renault Clio R3T pour la saison 2016. Cette montée en gamme leur a permis de remporter le Clio R3T Alps Trophy.
Photo, Olivier Wintenberger

23004410 800781676795397 5348825719650281085 o
Le duo Ismaël Vuistiner / Florine Kummer a remporté le Clio R3T Alps Trophy en 2017. Ils repartent pour une saison en 2018. Hélas, une sortie de route au Rallye du Chablais compromet leur plan pour cette nouvelle année. Prochaine manche du Clio R3T Alps Trophy lors du Rallye du Mont-Blanc, manche du Championnat de France des Rallyes.
Photo, Sacha Colliard

Fortunes diverses pour nos helvètes lors du Rallye des Bornes (F)

Le Rallye des Bornes à quelques encablures de la frontière helvétique s'est déroulé ce vendredi et samedi avec cinq équipages suisses au départ. Au final, ce ne sont que deux qui ont terminé l'épreuve et franchi le podium d'arrivée, à savoir les deux Honda Civic du plateau, les duos valaisans Laurent Bérard / Florence Bérard et Sergio Pinto / Sarah Buchard. "C'était un top rallye, on a pris beaucoup de plaisir, malgré quelques cabrioles autant pour nous que pour les Bérard" indiquait la navigatrice de la deuxième Honda Civic lors de son arrivée à La Roche sur Foron, parlant de la glissière et la botte de paille touchées pour eux et le fossé testé par les Bérard. Malgré ces quelques péripéties, les deux équipages ont franchi la ligne, avec succès puisqu'ils se classent respectivement 23ème et 24ème, à moins de trente secondes d'écart après plus de 100 kilomètres de spéciales. Les vainqueurs honorifiques de notre nation sont Laurent et Florence Bérard qui clôturent l'épreuve avec exactement 26.6 secondes d'avance sur Sergio Pinto et Sarah Buchard (photo).

5b5893a3 02ab 4103 9754 2470bb736b2c
Sergio Pinto et Sarah Buchard dans le cadre enchanteur du Rallye des Bornes
Photo, Trocelli Patrick Pictures

Moins de chance pour les trois autres équipages suisses qui n'ont pas vu le podium final. Fin abrupte pour Yvan Thierrin et sa copilote Sophie Chenevard qui terminent leur Rallye des Bornes contre... une borne en béton. L'aventure des genevois s'arrête dans le 5ème chrono. Du côté d'Olivier Ramel et Pierre-Alain Forestier, c'est guère mieux avec de leur côté des soucis mécaniques qui les empêchent d'aller plus loin que le milieu de la deuxième journée. Enfin, du côté de David Erard et Marion Varé, c'est la mécanique qui leur a également joué des tours, après une entame d'épreuve déjà quelque peu délicate. "1ère spéciale de mise en route, 2ème on monte en puissance et on perd la direction assisté sur l’ES 3 vendredi soir... à cause d'une corde prise un peu fort.. on espère réparer demain matin !" clamait le pilote de Saignelégier sur sa page officielle Facebook. La réparation a pu être faite et les deux jurassiens sont repartis pour la deuxième journée, mais hélas la mécanique ne leur laisse pas franchir le podium d'arrivée. "Après avoir roulé sans direction assistée, réussi malgré tout à améliorer nos temps, trouvé une pompe pour réparer, c'est un cardan qui a eu raison de nous dans l'ES 5. Fin prématurée de ce Rallye des Bornes pour nous" expliquait, dépité, le pilote.

erard
Fin de rallye sur cardan cassé pour le duo Erard/Varé
Photo, Team Erard & Campaniço Clio Ragnotti N3

Le classement final du Rallye des Bornes, remporté par Lionel Baud en Citroën DS3 WRC, est à découvrir sur www.lcchrono.com.

Cinq équipages helvétiques au départ du Rallye des Bornes (F)

Le Rallye de Bornes est l'un des rallyes les plus proches de la frontière helvétique et depuis quelques années déjà, cette épreuve connait un succès certain parmi les équipages de notre pays. Cette année, ils seront cinq à tenter leur chance sur les routes exigeantes de la région de La Roche sur Foron, à quelques encablures de Genève. Yvan Thierrin, accompagné par Sophie Chenevard, sera au départ au volant de sa Peugeot 208 R2. Le geneveois n'en est pas à sa première participation sur ce rallye qui compte plus de 100 kilomètres de spéciales. Il tentera de se mêler à la bagarre de la catégorie R2 qui compte dix partants. Yvan arborera le numéro 59 sur ses portières. En catégorie A7, trois participants dont deux helvètes, les deux Honda Civic pilotées par Laurent Bérard et Sergio Pinto. Déjà à la lutte ensemble sur les routes du récent Rallye du Chablais, les deux équipages auront à cœur de donner le meilleur d'eux-mêmes. Laurent Bérard prendra le départ ce vendredi avec le numéro 60, navigué par Florence Bérard. Quant à Sergio Pinto, il portera lui le numéro 61 et sera accompagné par Sarah Buchard. Olivier Ramel, absent des rallyes helvétiques depuis quelques temps et grand amateur de terre - il a déjà deux rallyes sur cette surface à son actif cette année - revient sur l'asphalte avec sa Renault Clio Ragnotti et accompagné par Pierre-Alain Forestier aux notes. Le duo sera au départ avec le numéro 65. Enfin, le pilote de Saignelégier David Erard a choisi cette épreuve pour parfaire son pilotage, lui qui débute en rallye cette saison. Le jurassien à licence française sera accompagné par Marion Varé aux notes. Leur Renault Clio partira avec le numéro 69. L'épreuve débutera demain, vendredi 15 juin, à 16h30 avec la spéciale du Salève, nom pas inconnu des anciens animateurs du Championnat Suisse des Rallyes puisque par le passé, l'ancêtre de ce rallye s'appelait le Rallye de Genève-Le Salève et comptait pour notre Championnat helvétique... Le Rallye des Bornes se courra sur 11 spéciales différentes. L'arrivée finale est prévue samedi en soirée. Toutes les infos complémentaires sur ce rallye sont à retrouver sur le site de l'organisateur www.rallyedesbornes.sitew.fr

19243191 1106233146143926 8985517061336528175 o
Yvan Thierrin lors de sa participation au Rallye des Bornes 2017
Photo, Racing Data Team

 

Pré-inscription au Rallye International du Valais jusqu'au 20 juin | Nombreux avantages à la clé

Après une première édition du Rallye International du Valais couronnée de succès, la nouvelle équipe dirigeante repart pour un tour afin de proposer une nouvelle édition que l'on ne devrait pas oublier de si tôt. Parmi les nouveautés : les VHC avant le moderne, une présentation "show" le jeudi soir aux Casernes, un seul site pour l'assistance réuni sur le site de Sion justement ainsi qu'un package spécial "pré-inscription". "Les premiers échos en ce sens sont très bons" explique Cédric Borboën, patron de l'épreuve, qui se réjouit avec Corinne Rimet-Baume sa collègue, du succès amorcé. "Nous souhaitons créer une dynamique autour de l'épreuve tout au long de l'année et permettre aux équipages intéressés d'obtenir des avantages en annonçant leur participation rapidement." Une pré-inscription qui connait un succès certain. "Les intéressés en VHC sont très nombreux, ce qui présage une belle édition à ce niveau. Quant à la catégorie moderne, elle a aussi répondu présente à notre offre, nous en sommes satisfaits" complète Cédric. Mais en clair, quelles prestations sont proposées lors de cette pré-inscription ? "Grâce au partenariat avec la station d'Anzère, située à une vingtaine de minutes de Sion, nous pouvons proposer des solutions d'hébergement à nulle autre pareille. Les teams helvétiques intéressés peuvent obtenir un appartement pour six personnes au prix de 390.- francs, du lundi 15 au dimanche 21 octobre." Cette prestation d'hébergement sera quant à elle offerte par le rallye aux équipages étrangers, avec la volonté d'attirer le maximum de pilotes de l'étranger également, ce qui a été l'un des pôles de travail de la nouvelle équipe dès leur reprise du rallye en janvier de l'an dernier. "Pour compléter cette offre de logement, les équipages ayant annoncé leur pré-inscription bénéficieront de l'accès à Anzère SPA & Wellness, d'un apéritif spécial lors de la remise des roadbooks, d'un cadeau de bienvenue, d'un repas typique avec produits du terroir le mercredi soir pour l'équipage et le team ainsi que les repas du soir pour 6 personnes par team du jeudi au samedi." Autant dire que la volonté du rallye est clairement de proposer une plus-value aux personnes intéressées par l'épreuve. "Nous avons constaté à l'issue de notre première année à la tête de l'épreuve que beaucoup de personnes gravitaient dans le parc d'assistance notamment sans vraiment avoir un pôle d'attraction central. C'est pour cette raison que nous avons imaginé d'offrir les repas à six personnes afin de créer une dynamique positive, afin que tous les passionnés se retrouvent ensemble" complète quant à elle Corinne. Les pré-inscriptions permettent également aux équipages intéressés de bénéficier d'un tarif avantageux, à savoir 1400.- francs au lieu des 1800.- francs prévus lors des dernières semaines avant la fin des inscriptions. A noter que le prix ne change pas alors que le nombre de kilomètres prend l'ascenseur, le rallye comptant désormais plus de 230 kilomètres d'épreuves spéciales, contrairement aux 190 de l'an dernier. Le rallye reste découpé en deux journées de course, après un départ du rallye officiel le jeudi soir aux Casernes avec la présentation des équipages. Plus d'informations et formulaire d'inscription sur la page spéciale PRE-INSCRIPTION du site du Rallye International du Valais.

23004836 1614369665298322 5391187171813742697 o

Fin de rallye prématurée pour Nicolas Lathion & Yannick Schriber

Le duo helvétique engagé en 208 Rally Cup a malheureusement dû écourter sa prestation sur le routes du Rallye Vosges Grand-Est en raison d’une sortie de route, sans gravité. Les suisses avaient jusque-là marqués les esprits en s’emparant de la 6ème place de la Coupe 208, résultat plus que probants au vu de la concurrence. Et pour corser la chose, le duo valdo-valaisan avait été victime d’une crevaison en début d’epreuve, la prestation est donc d’autant plus intéressante et mérite d’être soulevée. Prochaine manche de la 208 Rally Cup, le Rallye du Rouergue, du 5 au 7 juillet 2018.

07 Copier

03 Copier

Soutenez la Coupe Suisse des Rallyes Historiques et offrez-leur un repas de fin d'année

Les membres de la Coupe Suisse des Rallyes Historiques, plus communément appelée le VHC, ne manquent pas d'idées. Depuis près d'une année, avec Alain Rothlisberger en tête, la volonté est affirmée : relancer la catégorie des véhicules historiques. Après avoir rassemblé tous les équipages dans une même zone du parc d'assistance et avoir permis aux équipages de se retrouver, tout en leur offrant parfois de sympathiques petites attentions, la Coupe Suisse des Rallyes Historiques lance un souper de soutien qui aura lieu les 4 et 5 août prochains à Delémont. Le but de cette journée est dans un premier temps de se retrouver entre passionnés, mais aussi et surtout de permettre la mise sur pied d'un repas de fin d'année pour les membres de la Coupe VHC. Dans un précédent article, Alain Rothlisberger nous confiait qu'ils partaient de rien mais avaient la ferme intention de relancer la catégorie. Au vu des plateaux, notamment au Critérium Jurassien et au Chablais, l'appel a été entendu. Plusieurs équipages, habitués au moderne, ont franchi le pas et sont devenus rapidement des adeptes de la catégorie. Pour permettre donc de fêter comme il se doit cette première année, l'équipe chapeautant ces démarches autour du VHC lance son premier "week-end de soutien" qui aura lieu les 4 et 5 août 2018. Le prorgramme s'articule sur deux journées avec la possibilité pour tout un chacun de choisir entre une demi-journée, une journée complète voire tout le week-end. Le samedi commencera sur le coup des 11h00 avec un apéritif suivi dès midi par une grillade. Le soir, souper à la broche puis animation musicale et ambiance festive tout au long de la nuit. La fête continuera bien sûr le lendemain avec un brunch dès 9h00. Le prix varie, de 40.- à 100.- en fonction de l'option choisie. Les détails se trouvent dans le flyer ci-dessous. Pour les personnes intéressées à rejoindre l'équipe de la Coupe Suisse des Rallyes Historiques et ainsi permettre, avec la récolte de fonds, de leur offrir un souper digne de ce nom en fin d'année, il suffit de prendre contact avec Alain via le site créé autour de l'historique en ce début d'année, www.csrh.ch. Il est également possible de prendre contact avec Alain Rothlisberger par téléphone au +41 76 438 32 08. inforallye.ch souhaite plein succès à cette démarche afin de relancer comme il se doit cette catégorie des véhicules historiques qui fait rêver, à coup sûr, de très nombreux suiveurs.

Chablais 2018 0145 Copier

34686223 1661306337250417 3608752618702110720 n

[CHALLENGE] Résultats du Challenge inforallye.ch à l'occasion du Rallye du Chablais

Le Rallye du Chablais a offert du spectacle et du suspense tout au long de l'épreuve. Comme lors de chaque manche sur sol helvétique, inforallye.ch a proposé son désormais traditionnel Challenge avec près d'une trentaine d'inscrits une nouvelle fois. Parmi eux, des novices, des expérimentés, au volant de tous types de voitures, de la R1 à la R5 en passant par le VHC. Un tout grand merci à tous les pilotes qui acceptent de mettre les couleurs d'inforallye.ch en avant sur leur bolide! Grâce aux partenaires que sont SimulRacing, RAVASICORSE, c'iMagine & LPTent ainsi que Sarah Buchard, représentante NoteBook en Suisse, il est possible d'offrir de nombreux prix en début de saison ainsi qu'en fin d'année. Pour rappel, le jury d'inforallye.ch décide en fonction des résultats scratchs, mais également de la performance individuelle, quels équipages méritent d'être récompensés sur l'une ou l'autre manche. Pour le Rallye du Chablais, le jury a décidé de récompenser les pilotes suivants :

1er prix - SimulRacing pour deux personnes durant deux heures (valeur 358.-)
Julien Schopfer / Chloé Chaignat
Abandonner ne doit pas faire partie du vocabulaire de Julien Schopfer. En proie à des ennuis mécaniques sur sa Peugeot 106 GTI, le vaudois a publié une photo sur sa page Facebook indiquant qu'il connaissait des problèmes mécaniques, dès l'entame de l'épreuve. L'abandon semblait tout de même proche. Mais finalement, avec un peu d'huile de coude et de motivation, le duo Schopfer/Chaignat trouve la solution et répare le cardan défectueux pour rentrer à l'assistance. Perdant de grosses minutes dans l'aventure, le sourire et la motivation restent intacts et le duo termine l'épreuve avec la satisfaction de remporter de précieux points et gardent ainsi le leadership de la Coupe Suisse des Rallyes, s'assurant par la même occasion leur inscription au classement final de cette Coupe puisqu'il faut trois résultats, ce qu'ils ont fait à l'issue de ce rallye. Avec cette motivation sans faille, il était normal d'offrir au duo l'un des prix de notre Challenge inforallye.ch. Le jury a décidé qu'ils méritaient le premier prix, en l'occurrence une séance chez SimulRacing à Charrat (VS) pour deux personnes d'une valeur totale de 358.- CHF.

Chablais 2018 0093

2ème prix - ensemble table et banc pliant, 6 places, PRO Zown / Newstorn "Bayern", brun et vert, d'une valeur de 335.-
Léo Gury - Maximilien Lambert
La troisième aura été la bonne. Le jeune duo jurassien au sein du Championnat Suisse Rallye Junior aura débuté la saison sans la réussite escomptée. Dans la première spéciale de leur premier rallye, le Pays du Gier, les deux jeunes partent à la faute et endommagent leur DS3 R1. La motivation de repartir sur leurs terres, lors du Crité, reste malgré tout d'actualité et l'ex-DS3 de Sacha Althaus retrouve un nouveau souffle. Hélas, une nouvelle péripétie dans la spéciale de St-Brais les empêchent de voir la ligne d'arrivée. Finalement, au Chablais, c'est la consécration. Léo et Maximilien terminent l'épreuve et rentrent au parc fermé final d'Aigle avec des points dans leur escarcelle. Bravo à eux. Ils repartent avec un ensemble table et banc offert par c'iMagine et LPTent.

Ludo Chablais 2018 079 Copier

3ème prix - bon de 50.- CHF chez RAVASICORSE
Jean-Marc Salomon - David Comment
Au volant de leur Ford Fiesta R5, les deux jurassiens ont signé leur premier scratch sur l'ES de Lavey. Une performance qui démontre - s'il le fallait encore - que le duo est en perpétuelle avancée avec cette voiture qui reste malgré tout peu facile à appréhender pour les amateurs. Sur les routes du Rallye du Chablais qu'ils parcourraient pour la deuxième fois, le duo termine cinquième en raison d'une pénalité de quarante secondes prises en fin de rallye. Sans cette dernière, ils auraient pu être quatrième, preuve de leurs qualités. Ils sont récompensés dans le cadre du Challenge inforallye.ch par un bon de 50.- CHF chez RAVASICORSE.

Ludo Chablais 2018 096 Copier

4ème prix - deux NoteBook en partenariat avec Sarah Buchard (revendeur pour la Suisse)
Xavier Craviolini - Yannick Micheloud
15 ans, voilà 15 ans que le Rallye du Chablais existe. Et 15 ans que la paire valaisanne y participe. Une fidélité qui leur sourit cette année puisque l'équipage franchit la ligne d'arrivée à la 24ème place du Championnat Suisse. Pour les remercier de leur fidélité à l'épreuve chablaisienne mais également au monde du rallye en général puisqu'ils roulent depuis le début des années 2000 et écument les manches du Championnat Suisse, le jury leur attribue le 4ème prix correspondant à deux NoteBook. Ils pourront ainsi parfaire leurs notes pour les prochaines épreuves auxquelles ils participeront.

Angela Chablais 2018 156 Copier

Présentation de la nouvelle manche du Championnat, le Moscato Rally (Italie)

La nouveauté de l'édition 2018 du Championnat Suisse des Rallyes réside dans la manche italienne qui n'est pas celle du Cuneesi ou du Laghi vus ces dernières années, mais une nouvelle épreuve encore jamais inscrite dans le calendrier helvétique, à savoir le Moscato Rally, basé à Santo Stefano Belbo, le fief du célèbre loueur Balbosca. Cette épreuve, tracée dans le vignole italien, aura lieu les 21 et 22 juillet, soit samedi et dimanche avec 84 kilomètres au programme. Ce rallye, organisé pour la 17ème fois par la Sport Rally Team en collaboration avec la 991 Racing, sera exceptionnellement compté comme une épreuve de rallye type 2, à savoir avec 35 points en jeu, alors que normalement, en-dessous de 91 kilomètres, le rallye est de type 3, comme par exemple le Rally del Ticino. En cause, les instances italiennes qui ne permettent pas à l'épreuve d'augmenter de façon plus importante le nombre de kilomètres, et donc atteindre les 91 kilomètres, au risque de se faire retirer leur place au championnat régional italien. Il aurait été trop dangereux pour les organisateurs transalpins de compter uniquement pour le Championnat suisse, soyons honnêtes. A savoir que cette décision, prises par nos instances sportives nationale, est valable uniquement cette année et ne pourrait devenir une habitude à l'avenir.

34137557 854897734721067 2003056494974599168 o
Photo, Mauro Trinchero, Moscato Rally

Au-delà de ce détail règlementaire, le Moscato Rally a déjà séduit les helvètes par le passé et surtout Ivan Ballinari qui y avait participé l'an dernier. Il dominait l'épreuve avant de sortir de la route. Le Championnat Suisse et ses suiveurs espèrent bien évidemment que Bally soit de retour pour ce nouveau rendez-vous du calendrier, lui qui est actuellement éloigné du baquet en raison d'une hernie discale. La caravane du VHC fera également halte dans la province d'Asti pour ce quatrième rallye de la saison avec une manche de l'historique sur les routes italiennes. Samedi 14 juillet, les roadbooks seront distribués et disponibles pour les reconnaissances qui pourront se faire le week-end précédant l'épreuve. Samedi 21 en matinée auront lieu les contrôles administratifs et techniques avant le shakedown tracé dans la région. Le départ officiel du rallye aura lieu à la place Umberto dès 16h00. Les concurrents de l'épreuve partiront à l'assaut du premier secteur chronométré qui sera parcouru à trois reprises, entrecoupés à chaque fois par un regroupement à Santo Stefano Belbo. Le dimanche, deux spéciales sont au programme, à effectuer trois fois chacune. Entre les différents passages, un parc de regroupement est prévu à Cossano Belbo et une assistance à Santo Stefano Belbo. A l'heure actuelle, le règlement helvétique n'est pas encore paru, mais les organisateurs restent à votre disposition pour de plus amples informations via leur site www.moscatorally.com.