banner cimagine.jpg

riv bon

Pas de Championnat Suisse pour Michael Burri

C'est au volant d'une Ford Fiesta R5 que Michaël Burri s'est illustré la saison dernière. Vite à l'aise avec cette voiture qu'il découvrait en novembre 2016 lors d'une ronde en Italie, Michael a, à chaque manche réalisée, terminé dans le top 5 helvétique, s'offrant même la meilleure place de cette catégorie honorifique lors du Rallye International du Valais en octobre dernier puisqu'il finissait troisième, juste derrière Giandomenico Basso et Brend Casier. A l'issue de cette épreuve, le pilote de tout juste 30 ans nous confiait qu'il ne sera très certainement que peu présent cette année en raison notamment du mariage prévu avec sa douce moitié, Laetitia. Néanmoins, son copilote Anderson Levratti nous parlait d'une possibilité de saison en Suisse en 2018 lors de son interview pré-Monte-Carlo qu'il a disputé avec le père de Michaël. Finalement, cette information est démentie par le principal intéressé. "C'est vrai qu'avec Anderson on avait le projet de s'aligner sur les trois premières manches du Championnat. Mais plusieurs projets avec des sponsors n'ont rien donné, donc on va essayer de venir au Critérium Jurassien et au Rallye International du Valais mais pour le moment le budget nous fait vraiment défaut. Donc j'espère un quasi miracle pour pouvoir être au départ du Critérium, malheureusement" explique, un brin dépité, notre interlocuteur. Quant à la voiture qui pourrait être son arme cette saison, Michael est d'avis que la Ford serait le meilleur choix, mais cette dernière a été vendue durant l'intersaison au profit d'une Skoda Fabia R5 que l'on a déjà vu aux mains du père, Olivier, lors du Monte-Carlo. "Je préfèrerai rouler une Ford car je n'ai pas la possibilité de faire de tests avec la Skoda afin de me mettre à l'aise avec cette voiture. La Fiesta, je commence à la comprendre. Mais on verra..." Wait and see comme on dit dans le jargon.

RIV 2017 0123